Economie

Le nouveau défaut d’Evergrande met à rude épreuve les marchés financiers chinois

Le passif de plus de 300 milliards de dollars d’Evergrande a fait grimper les primes de risque du marché de la dette à un niveau record, tandis que les chiffres de la Banque populaire de Chine montrent un ralentissement des prêts dans le secteur financier.

Une faillite hors de contrôle. La crise du groupe Evergrande et d’autres constructeurs de maisons a poussé les primes de risque du marché de la dette des entreprises chinoises les plus faibles à un niveau record le mercredi 13 octobre, tout en provoquant une nouvelle série de dégradations des notes de crédit.

Le géant de l’immobilier accumule des dettes de 300 000 millions de dollars de passif et gère actuellement 1 300 projets immobiliers dans quelque 280 villes. Cette semaine, il a raté une troisième date de paiement d’intérêts sur ses obligations internationales. Désormais, de plus en plus d’entreprises ont averti qu’elles pourraient faire défaut.

S&P Global, l’agence de notation, a dégradé deux autres grandes entreprises : Greenland Holdings et E-House, qui suivent les traces d’Evergrande et reflètent la crise financière dans le secteur immobilier.

« Nous voyons le risque qu’une correction désordonnée du marché du logement entraîne une forte baisse des prix, affectant la richesse personnelle des propriétaires », a déclaré Kim Eng Tan, analyste de crédit chez S&P Ratings.

Un homme passe devant l'entrée du siège du groupe China Evergrande à Hong Kong le lundi 4 octobre 2021.
Un homme passe devant l’entrée du siège du groupe China Evergrande à Hong Kong le lundi 4 octobre 2021. © Vincent Yu / AP

Eng Tan a ajouté qu' »un tel événement pourrait également contribuer à des pertes à grande échelle par les investisseurs dans les produits de gestion de patrimoine et par les entrepreneurs et les sociétés de services qui soutiennent les développeurs ».

L’écart sur l’indice à haut rendement ou les sociétés notées « poubelle », une liste mettant en vedette Evergrande, a atteint mercredi un nouveau sommet historique de 2 337 points de base. Cela a porté le rendement à 24%, un chiffre qui reflète combien les entreprises devraient payer pour emprunter.

En août, Evergrande a levé 8 milliards de dollars en vendant une partie de ses actions dans l’unité de véhicules électriques HengTen, ainsi qu’une banque régionale qu’elle a cédée pour 1,55 milliard de dollars et la société immobilière Hangzhou. Des sources proches affirment que la société immobilière va vendre d’autres activités liées au tourisme et à l’eau pour tenter de rembourser sa dette.

Evergrande est considéré comme la pointe de l’iceberg de la crise du secteur immobilier chinois, qui est surendetté et qui représente environ un quart de l’économie chinoise.

Un rapport du Fonds monétaire international (FMI) a assuré que les autorités chinoises « ont les outils pour intervenir » si la crise d’Evergrande s’aggrave.

Notre évaluation est que les autorités chinoises disposent d’un pouvoir et d’un espace fiscaux, ainsi que de moyens juridiques et institutionnels pour s’attaquer au problème », a déclaré Tobias Adrian, chef du département des marchés des capitaux et monétaires du FMI.

Avec AP et EFE