Rhinoplastie ou rhinoplastie ultrasonique ?
Culture / Economie / La France

Est-ce que mon chirurgien pratique la rhinoplastie ultrasonique ?

La rhinoplastie ultrasonique

Le succès de la rhinoplastie ultrasonique est à la source de leur développement partout à travers le monde ces dernières années.

Il s’agit d’un procédé de remodelage des os du nez qui est plus doux, plus précis, plus contrôlable que les procédés classiques où les os du nez sont cassés à l’aveugle. Les suites sont généralement plus légères et beaucoup des complications des rhinoplasties sont évitées.

Les chirurgiens

Un certain nombre de chirurgiens français plasticiens, ORL, et maxillofaciaux ont adopté ces techniques, d’autres pas. Il est du libre choix de chaque chirurgien d’utiliser les techniques qu’il juge les plus adéquates et celles qu’il maîtrise le mieux.

En revanche, certains chirurgiens qui étaient souvent critiques par rapport à la rhinoplastie ultrasonique lorsque celle-ci était à ses débuts il y a quelques années, donc avant même d’avoir pu utiliser ces techniques, écrivent sur leur site qu’ils utilisent la rhinoplastie ultrasonique et/ou sont bien référencés sur les requêtes des rhinoplasties ultrasoniques sur Google.

Mais de façon surprenante, ils disent aux patients qui viennent les voir et qui souhaitent bénéficier de rhinoplastie ultrasonique que cette technique n’est pas adaptée à leur cas.

Certains chirurgiens vont même jusqu’à dire qu’ils vont pratiquer une rhinoplastie ultrasonique sans que les instruments soient disponibles dans le bloc où ils opèrent !

Rhinoplastie ou rhinoplastie ultrasonique ?

Il faut savoir que la rhinoplastie ultrasonique s’applique à tous les cas de rhinoplastie dès lors qu’il est nécessaire de modifier la partie osseuse du nez (moitié supérieure) : bosse sur le nez, nez trop large, racine du nez trop forte, nez asymétrique sur sa partie haute, etc.

Les cas où la rhinoplastie ultrasonique n’est pas utile car il n’y a pas de geste à faire sur la partie osseuse du nez se limitent aux simples corrections de pointe, ce qui ne représente même pas 5% des cas de rhinoplastie. Dans ce cas, le mieux est d’avoir recours à une rhinoplastie à Paris classique.

Ces mêmes chirurgiens critiquent la rhinoplastie ultrasonique en disant que le décollement nécessaire pour ces techniques est plus étendu que pour des rhinoplasties classiques, ce qui créé un œdème plus marqué après l’opération : tout cela est exact, et le Dr Gerbault a été le premier à insister sur ce point lorsque la rhinoplastie ultrasonique a commencé à se développer à travers le monde.

La question qu’il faut alors se poser est la suivante : préfère t’on être un peu plus gonflé dans les semaines qui suivent l’opération et avoir un résultat définitif le plus contrôlable et parfait possible (ce qui est le cas de la rhinoplastie ultrasonique) ou préfère t’on être moins gonflé au début, mais au risque d’avoir des asymétries notables, des creux et des bosses résiduelles, des irrégularités visibles ou palpables sur le nez (ce qui est le cas pour les rhinoplasties traditionnelles) ?

En pratique, de nombreux chirurgiens utilisent actuellement les techniques de rhinoplastie ultrasonique de façon routinière dans leur pratique chirurgicale.

Il n’existe pas de liste « officielle » et il semble logique de faire confiance à votre chirurgien dès lors qu’il ne vous dit pas que vous n’êtes pas un bon cas pour ces techniques alors qu’il faut remodeler votre nez, ou que vous ne voyez pas l’unité (moteur) de rhinoplastie ultrasonique au bloc.