Economie

Guatemala, Honduras et El Salvador: la faim a quadruplé en une année pandémique

Le nombre de personnes en situation d’insécurité alimentaire dans le soi-disant Triangle du Nord de l’Amérique centrale a grimpé à huit millions en une seule année pandémique, selon les données du Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations Unies.

« Nous devons agir. » Telle était la conclusion du directeur exécutif du Programme alimentaire mondial (PAM), David Beasley, après son retour à Washington après une tournée dans les pays de la région du Triangle du Nord de l’Amérique centrale, qui comprend le Guatemala, le Honduras et El Salvador.

Il faisait spécifiquement référence aux chiffres dramatiques de l’insécurité alimentaire qui n’a fait qu’empirer avec la pandémie: il y a un an, cette région enregistrait deux millions de personnes dans cette condition et aujourd’hui il y en a plus de huit millions.

«Le nombre de personnes, comme on dirait, marchant vers la faim, a quadruplé en à peine un an», a déclaré ce mercredi 21 avril 2021 l’exécutif de l’agence des Nations Unies.


David Beasley a ajouté que si quelque chose n’est pas fait pour nourrir et prendre soin des Centraméricains, « vous pourriez voir des millions de personnes se diriger vers la frontière américaine ».

En effet, le PAM a récemment mené une enquête auprès des communautés d’Amérique centrale et a constaté que le nombre de personnes qui se déclaraient disposées à émigrer aux États-Unis était passé de 7-8 pour cent à 15-16 pour cent, en raison de la situation humanitaire. visage.

«15 pour cent des trente-neuf millions[d’habitants de cette région]sont beaucoup de gens», a-t-il conclu.

Avec AP