Economie

La crise d’Evergrande ne s’aggravera pas, selon les autorités monétaires chinoises

La Banque centrale de Chine a assuré que la dette de plus de 300 000 millions de dollars du géant immobilier Evergrande est un cas « individuel » et que le secteur est en général « sain ». Pendant ce temps, la société a prolongé son défaut de trois mois supplémentaires.

La dette s’étend. Evergrande, le développeur le plus endetté au monde avec un passif supérieur à 300 milliards de dollars, n’aura aucun impact sur les marchés financiers selon les autorités monétaires chinoises.

Liu Zhongrui, un responsable de la Commission chinoise de réglementation des banques et des assurances, a déclaré que l’affaire était « individuelle » et qu’elle ne dégénèrerait pas en contagion d’autres marchés, comme plusieurs analystes l’ont prévenu.

Pour la troisième fois, la société a fait défaut sur ses paiements d’intérêts obligataires, provoquant la peur parmi les investisseurs du monde entier. Selon le responsable, le risque de contagion à l’industrie financière est contrôlable.

« Les problèmes d’Evergrande sont un cas particulier dans le secteur immobilier. Après des années de macro-régulation sur le marché immobilier, en particulier depuis la mise en place du mécanisme de logement à long terme, les prix des terrains et des logements en Chine sur le marché immobilier national sont stables La plupart des entreprises fonctionnent régulièrement avec de bons indicateurs financiers et le secteur immobilier est globalement en bonne santé », a déclaré Zhongrui.

Les actions d'Evergrande ont chuté de plus de 80% au cours de la dernière année.
Les actions d’Evergrande ont chuté de plus de 80% au cours de la dernière année. ©France24

À la suite de ces remarques, Evergrande a annulé les pourparlers visant à vendre 50,1% de ses actions dans Evergrande Property Services Group Ltd à Hopson Development Holdings pour environ 2,6 milliards de dollars.

L’action Evergrande a été cotée le 21 octobre à la Bourse de Hong Kong après une suspension de deux semaines et a chuté de 10,5% à l’ouverture après avoir appris la suspension des négociations pour la vente avec Hopson.

La dette du géant asiatique équivaut au produit intérieur brut d’un pays comme le Chili et représente 2% du PIB de la Chine.

Avec AP et Reuters