Economie

La NASA révèle son plan pour ramener des échantillons de roche martienne sur Terre en 2033

Washington (AFP) – La NASA a détaillé mercredi comment elle renverra environ 30 échantillons de roche martienne sur Terre en 2033, un plan qui comprend désormais l’envoi de deux nouveaux hélicoptères sur la planète rouge.

Le rover Persévérance, qui s’est posé sur Mars il y a un an et demi, a déjà collecté 11 échantillons de roche.

Mais les ramener sur Terre pour les étudier en profondeur à la recherche de traces de vie ancienne s’avère être une mission complexe, nécessitant de multiples étapes.

Jusqu’à présent, la NASA avait prévu d’envoyer un autre rover sur Mars, qui collecterait les échantillons collectés par Persévérance pour les emmener vers un atterrisseur. Sur ce module se trouverait, à son tour, une minifusée prête à mettre les échantillons sur l’orbite de la planète rouge en 2031.

Mais la NASA a décidé que le deuxième rover n’existerait pas. Au lieu de cela, Perseverance lui-même, qui a montré de bonnes performances, s’approchera de la fusée, appelée « Mars Ascent Vehicle ».

Des échantillons seront récupérés de Perseverance à l’aide d’un bras robotique construit par l’Agence spatiale européenne (ESA) et intégré à l’atterrisseur, comme prévu précédemment.

Mais par précaution, une solution de contournement a été prévue au cas où la Persévérance serait alors immobilisée.

L’atterrisseur, qui devrait décoller de la Terre à l’été 2028 et atteindre Mars à la mi-2030, sera accolé à deux petits hélicoptères, en plus de la mini-fusée et du bras robotisé.

Sur Mars, il y a déjà un hélicoptère appelé « Ingenuity ». Ses performances ont dépassé toutes les espérances : il a effectué 29 vols au lieu des cinq initialement prévus.


Cette photo de la NASA, publiée le 19 février, montre l'étage de descente du rover Persévérance alors qu'il traverse l'atmosphère martienne.
Cette photo de la NASA, publiée le 19 février, montre l’étage de descente du rover Persévérance alors qu’il traverse l’atmosphère martienne. © NASA

Les deux nouveaux hélicoptères seront légèrement plus lourds, équipés de roues pour pouvoir se déplacer au sol et d’un petit bras qui leur permettra de récupérer les échantillons, qui peuvent peser jusqu’à 150 grammes.

Dans ce cas, les échantillons seraient largués par Persévérance au sol, récupérés par des hélicoptères, et déposés sur l’atterrisseur en quelques jours.

Là, ils seraient également récupérés par le bras robotisé, qui peut s’étendre jusqu’à deux mètres, pour être placés dans la mini-fusée.

Les échantillons seront finalement transférés vers un orbiteur précédemment positionné autour de Mars, qui devrait décoller de la Terre en 2027.

Une fois la charge utile récupérée, cet orbiteur reviendra sur Terre pour atterrir dans le désert de l’Utah en 2033.

Persévérance a un total de 43 tubes pour stocker les échantillons. Il en déposera bientôt une douzaine sur le sol martien pour constituer un stock d’urgence. Les 30 autres seront destinés à être récupérés.