Sport

L’Espagne dit au revoir au Championnat d’Europe féminin la tête haute

Brighton (Royaume-Uni) (AFP) – Dans son meilleur match du tournoi, l’Espagne a dit adieu au Championnat d’Europe féminin après s’être inclinée 2-1 dans le temps additionnel face à l’Angleterre, ce mercredi à Brighton.

Après une première mi-temps dominante et plus d’occasions pour l’Espagne, Esther González a ouvert le score après un beau jeu d’Athenea del Castillo (54), mais les Anglaises ont forcé la prolongation presque à la fin avec un but d’Ella Toone (84) et ont culminé le retour en prolongation avec une main droite de Georgia Stanway (96).

Les Espagnols ont protesté contre une faute présumée sur Irene Paredes par Alessia Russo dans le deuxième but anglais.

« Ils donnent un coup de coude à Irène, c’est un but, ils sifflent la fin dans un corner… ça te met en colère parce que tu mets tout, tu essaies, et contre ça tu ne peux rien faire, on aurait pu mieux faire les choses, mais tu restes avec le visage d’idiot », a déclaré Mariona Caldentey après le match devant les caméras de la télévision publique espagnole.

L’Angleterre est entrée dans le match après avoir impressionné dans la première phase, avec un total de 9 points, 14 buts pour et aucun contre, mais l’Espagne leur a pris le ballon et les hôtes n’ont pas su comment le contrer.


Les joueuses anglaises célèbrent leur victoire contre l'Espagne lors du match de quart de finale de la Coupe d'Europe féminine à Brighton, en Angleterre, le 20 juillet 2022.
Les joueuses anglaises célèbrent leur victoire contre l’Espagne lors du match de quart de finale de la Coupe d’Europe féminine à Brighton, en Angleterre, le 20 juillet 2022. Glyn Kirk à l’AFP

Au bout de dix minutes de seconde mi-temps, les Anglais se sont retrouvés dans une autre situation à laquelle ils n’étaient pas habitués : être en retard au tableau d’affichage.

Athenea, qui était entrée sur le terrain à la mi-temps, a inscrit un beau jeu individuel sur l’aile droite, dont un tir sur une défense anglaise, et son centre Esther l’a envoyé dans les filets d’un tir croisé (54).

L’entraîneur anglais Srina Wiegman, qui a pu s’asseoir sur le banc après avoir vaincu le Covid-19, a retiré Beth Mead, Ellen White et Fran Kirby, trois des meilleures joueuses de la première phase, du terrain, une démonstration que les choses ne vont pas Ils travaillaient pour les hôtesses.

Athéna, révulsive

Mais emmenée par Athenea du flanc droit, l’Espagne n’a pas reculé et a failli condamner la passe en demi-finale, d’abord avec un centre de l’ailier du Real Madrid, que la gardienne Mary Earps (65e), puis avec un tir de Sheila qui a rebondi en corner (78).

Mais alors qu’il semblait que l’Espagne était plus proche du but, c’est l’Angleterre qui égalisait, sur un ballon mort dans la surface espagnole que Toone envoyait dans les filets (84e).


La gardienne de but anglaise Mary Earps lors d'un match lors du match de quart de finale du Championnat d'Europe féminin contre l'Espagne à Brighton, en Angleterre, le 20 juillet 2022
La gardienne de but anglaise Mary Earps lors d’un match lors du match de quart de finale du Championnat d’Europe féminin contre l’Espagne à Brighton, en Angleterre, le 20 juillet 2022 Glyn Kirk à l’AFP

Ce but a donné des ailes à l’Angleterre, qui a pris l’avantage dans la première partie du temps additionnel d’un pied droit du bord de Stanway (96).

Vilda a joué tout pour tout en donnant l’entrée au jeune attaquant de la Real Sociedad Amaiur Sarriegi, mais les Anglais ont bien défendu et le score n’a pas bougé.

« Le match montre le niveau que nous avons. Nous avons pris un revers et récupéré. Nous avons fait un gros effort. Le travail est fait et nous allons nous concentrer sur les demi-finales », a déclaré Stanway après le match.

L’Angleterre affrontera la Suède ou la Belgique en demi-finale.