La France

Le Parti communiste rejoint l’alliance La Francia Insumisa pour les législatives de juin

Le Parti communiste français (PCF) a entériné ce mardi son entrée dans l’alliance de la gauche commandée par La France Insumisa de Jean-Luc Mélenchon pour les prochaines élections législatives de juin.

« Nous voulons fédérer sur la base d’un programme ambitieux toutes les forces qui le partagent, dans le respect de leur pluralité et de leur autonomie », écrit le PCF dans un communiqué recueilli par le réseau BFMTV.

« Le 3 mai 1936, le Front populaire remporte les élections législatives. Le 3 mai 2022, nous nous rassemblerons dans une Nouvelle Union populaire, écologique et sociale », a écrit sur Twitter le secrétaire national des communistes, Fabien Roussel.

L’accord trouvé a reçu le soutien d’une large majorité du parti, qui présentera sa candidature dans 50 circonscriptions, espérant l’emporter dans au moins onze circonscriptions.

Salaire minimum de 1.400 euros net, revalorisations salariales, retraite à 60 ans, gel des prix ou transition écologique, sont quelques-uns des points sur lesquels les deux forces ont coïncidé, même si rien n’a été précisé concernant une éventuelle démission vers le nucléaire, comme prôné par les communistes.

« La majorité pluraliste que nous voulons mettre en place s’appuiera sur les groupes parlementaires de chacune des composantes et sera dotée d’un intergroupe pour compléter et poursuivre ce travail commun après les élections », explique-t-il.

Les communistes rejoignent les partis français La Francia Insumisa et Europa Ecología Los Verdes, qui sont parvenus ce dimanche à un accord historique pour les élections législatives des 12 et 19 juin, en espérant que le Parti puisse être inclus dans la coalition socialiste (PS).

Jean-Luc Mélenchon, le leader de La France Insumisa (LFI) a obtenu près de 22% des voix au premier tour de l’élection présidentielle et ne cache pas son désir d’être Premier ministre à l’issue des élections législatives, prévues les 12 et 12 19 juin. Pour cette raison, il recherche une alliance de gauche entre son parti, le PS, Europe Écologie Les Verts (EELV) et le Parti communiste français (PCF).