La France

Le Maroc inclut l’Espagne, la France et le Portugal dans la liste des « zones à haut risque » par COVID-19

Impose une quarantaine de dix aux voyageurs en provenance de ces pays

MADRID, 12 juil. (EUROPA PRESS) –

Le ministère marocain de la Santé a inclus l’Espagne, la France et le Portugal dans la liste des « zones à haut risque » ce dimanche, donc à partir du 13 juillet, les voyageurs de ces pays devront se mettre en quarantaine pendant dix jours.

Selon les informations fournies par le ministère marocain des Affaires étrangères dans son compte sur le réseau social Twitter, ces trois pays sont passés d’une liste, le « A », à une autre liste, le « B », qui comprend les pays ayant le pire gestion de la pandémie.

Pour accéder au Maroc, en plus de la quarantaine, les voyageurs en provenance de ces nations devront obtenir une « autorisation spéciale » de voyager et présenter un PCR négatif réalisé 48 heures avant d’entrer sur le territoire.

Mi-juin, le Maroc a repris ses vols avec l’Espagne et l’Europe après des mois de suspension pour empêcher la propagation de la pandémie.

Le Maroc a suspendu pour la deuxième année consécutive l’opération Paso del Estrecho depuis les ports espagnols, qu’il a encadrée dans le contexte de la pandémie de coronavirus.

Le retour des Marocains résidant à l’étranger par voie maritime se fera à partir des mêmes points de transit maritime des dernières années, à savoir Sète (France) et Gênes (Italie), ce qui exclut les ports espagnols.

Ceux qui choisissent cette option pour rentrer au Maroc durant l’été devront présenter un PCR négatif au moment de l’embarquement et seront soumis à un autre à bord, « afin de garantir une sécurité sanitaire maximale pour eux-mêmes et leurs familles ».