La France

La France suspend 3 000 agents de santé pour non-vaccination contre le Covid-19

Le ministre français de la Santé Olivier Véran a annoncé que 3 000 personnes avaient été suspendues de leur emploi après l’entrée en vigueur de l’obligation de vaccination pour les soignants et le personnel de santé mercredi 15 septembre et qu’elles ne s’étaient pas conformées à la mesure.

Paris (AFP)

Quelque 3.000 suspensions ont été appliquées aux personnels de santé non vaccinés contre le Covid-19 en France, après l’entrée en vigueur mercredi 15 septembre de l’obligation de vaccination pour ces professionnels, a annoncé jeudi le ministre de la Santé Olivier Véran.

« Hier il y a eu environ 3.000 suspensions qui ont été notifiées au personnel du centre de santé » pour ne pas avoir donné au moins une dose de vaccin, a indiqué Véran à la radio ‘RTL’, qui a révélé qu' »il y a eu aussi des dizaines de démissions ».

« On parle de 2,7 millions de salariés », a ajouté le ministre, soulignant que la continuité des soins est assurée.

Selon Véran, « un grand nombre de ces suspensions sont temporaires » et concernent « essentiellement le personnel des services d’appui ».

L’obligation de se faire vacciner contre le Covid-19 est entrée en vigueur mercredi pour 2,7 millions de professionnels de santé en France qui travaillent dans les hôpitaux, maisons de repos, aides-soignants, aides à domicile, pompiers, ambulanciers.

La mesure vise à promouvoir la vaccination pour prévenir de nouvelles épidémies dans les populations vulnérables

Selon les données officielles recueillies par l’agence de santé publique jusqu’au 12 septembre, 89,3 % des aidants des centres d’accueil pour adultes dépendants avaient reçu au moins une dose. Quant à la population générale, le chiffre s’élève à 73,9% des personnes.

La règle, qui vise à booster le taux de vaccination, stipule que le personnel médical qui ne justifie pas qu’il a reçu une première injection, que le vaccin a été contre-indiqué ou qu’il a été récemment infecté, cessera d’exercer sa profession.

Depuis le début de la pandémie, la France a enregistré plus de 115 000 décès dus au coronavirus.