Culture

Le duo français Daft Punk se sépare après 28 ans de carrière

Les plus grands ambassadeurs de l’électronique française ont annoncé la fin de leur collaboration, à travers une vidéo sortie le 22 février. Daft Punk, auteur de ‘Around the world’ et ‘Harder, Better, Faster, Stronger’, était composé de Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem-Christo, qui dans leurs apparitions publiques se cachaient le visage sous des casques futuristes, un secret ils portaient comme mantra et sceau. Daft Punk se termine, mais il laisse derrière lui un héritage de succès et d’influence que peu de gens du genre ont atteint.

La nouvelle surprend des centaines de milliers de fans qui ont attendu pendant des mois et en un clin d’œil un signal du duo.

Après avoir fait danser le monde entier pendant près de 28 ans, les Français Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem-Christo, les cerveaux de Daft Punk, mettent fin à leur collaboration, comme l’a confirmé leur attaché de presse.

Reconnus pour toujours apparaître avec des casques futuristes, les artistes ont publié lundi sur YouTube une vidéo sobrement intitulée «Epilogue». La vidéo, d’une durée de près de huit minutes, compile des scènes de son film de 2006 «Electrorama».

Les images montrent les deux et seuls membres du groupe dans le désert, dans leurs combinaisons de robots emblématiques. La tension culmine avec l’explosion de l’un des deux, donnant lieu à la date «1993-2021» à l’écran.

1993 est en effet l’année où tout a commencé. Formé à Paris, Daft Punk s’est rapidement imposé comme un pionnier de la «French Touch» avec la sortie de leur premier album «Homework». L’album comprenait leur premier tube, «Around the world», avec lequel ils ont acquis une renommée et un respect internationaux.

Une histoire de succès et d’influence dans le monde

Ils ont ensuite été les stars du musicien électronique lorsque leur chanson ‘Harder Better Faster Stronger’ a été nominée pour un Grammy Award du meilleur enregistrement de danse en 2008. Leur chanson ‘Get Lucky’, avec Pharell Williams et Nile Rodgers, a également donné le tour. dans le monde, et l’année suivante, en 2014, les Français remportent cinq Grammy Awards, dont Album de l’année.

«Get Lucky», co-écrit par le duo Pharrell Williams et Nile Rodgers, restera probablement l'une des chansons incontournables du début du 21e siècle.
«Get Lucky», co-écrit par le duo Pharrell Williams et Nile Rodgers, restera probablement l’une des chansons incontournables du début du 21e siècle. © KEVORK DJANSEZIAN / AFP

Ces dernières années, le duo parisien s’était contenté de collaborer avec le groupe canadien The Weeknd sur deux titres: «Starboy» et «I Feel It Coming», avant de produire «Overnight» du groupe australien Parcels.

Son nom était simplement une référence à l’adjectif utilisé par le magazine britannique respecté ‘Melody Maker’ pour le premier single de son groupe précédent ‘Darlin’: « daft punk », « dumb punk ».

Cela faisait 14 ans que les deux musiciens, amis de l’école, ne s’étaient pas produits en concert, à l’exception de quelques apparitions lors d’événements télévisés. Dès le début de leur carrière, les deux Français ont en effet fait du marketing une partie intégrante de leur processus de création, cultivant le mystère comme base de leur image.

Ainsi, les membres de Daft Punk n’ont jamais montré leur visage, ils sont rarement apparus à la télévision et leurs disques se comptent sur les doigts d’une main.

Ainsi, chacune de leurs apparitions était un événement et leurs casques robotiques étaient devenus une marque immédiatement identifiable.

Qu’arrivera-t-il à la magie des deux seuls?

Avec l’AFP et Reuters