Economie

Le Chili et le Pérou, les pays d’Amérique latine qui ont perdu le plus de compétitivité en 2020

La compétitivité économique des pays d’Amérique latine a souffert du déclenchement de la pandémie, qui a particulièrement touché la région, et a entraîné une dilution des améliorations enregistrées en 2019 et 2020.

Aucun pays d’Amérique latine n’a réussi à se hisser en 2020 dans le classement mondial de la compétitivité établi chaque année par le World Competitiveness Center de l’Institute for Management Development (IMD) de l’école de commerce suisse. Au contraire, ils ont aggravé leur position.

La compétitivité, mesurée par l’attrait d’un pays pour que les investisseurs y fassent confiance, a été affectée l’année dernière dans la région en raison de la pandémie de coronavirus et de ses conséquences évidentes sur l’économie et l’emploi.

Le classement des 64 pays comprend sept pays d’Amérique latine : le Chili, le Mexique, la Colombie, le Brésil, le Pérou, l’Argentine et le Venezuela, qui, dans l’ensemble, ont baissé de trois crans en moyenne.

France 24
France 24 ©France24

La plus forte baisse a été enregistrée par le Chili -qui en 2017 est arrivé au 35e rang- et le Pérou. Chacun a perdu six places aux 44e et 58e, respectivement.

Le Mexique et la Colombie ont perdu deux places à 55 et 56, respectivement, tandis que le Brésil a perdu une place à 57.

L’Argentine et le Venezuela, pour leur part, occupent le bas du classement déshonorant et, selon le rapport, il n’y a pas beaucoup de perspectives d’amélioration si l’on tient compte de leur évolution négative au cours des cinq dernières années.


Au niveau mondial, la Suisse arrive en tête du classement après être passée de la troisième position, grâce aux investissements internationaux, à l’emploi et aux aspects liés à l’éducation, aux finances publiques et au cadre institutionnel. Ils sont suivis, dans leur ordre, par la Suède et le Danemark.

Par région, l’Asie de l’Est et centrale et l’Europe de l’Ouest et de l’Est ont progressé dans le classement général, tandis que l’Amérique du Nord et du Sud, l’Asie de l’Ouest et l’Afrique se sont détériorées.

Avec EFE

gestioninclusive@gmail.com