La France

Johnson transmet à Macron sa volonté de « rétablir » la « coopération » après la crise des sous-marins

Le Premier ministre du Royaume-Uni, Boris Johnson, a plaidé ce vendredi devant le président de la France, Emmanuel Macron, pour jeter des ponts pour « rétablir la coopération » entre les deux pays, après la crise ouverte par l’accord de sécurité signé par les autorités britanniques. avec les États-Unis et l’Australie.

Les deux dirigeants se sont entretenus au téléphone ce vendredi, deux jours après que Macron a fait de même avec son homologue américain, Joe Biden. L’accord tripartite, baptisé AUKUS par l’acronyme des pays signataires, signifiait pour la France la rupture d’un contrat millionnaire avec l’Australie pour la fabrication de sous-marins.

L’appel a eu lieu à l’initiative du « premier ministre » britannique, qui semblait cette semaine se moquer du malaise gaulois par un éloquent « Donnez-moi un break » (« donnez-moi une pause », en espagnol). L’Elysée a confirmé dans un bref communiqué que tous deux sont déterminés à continuer de travailler sur la base de valeurs et d’intérêts communs, également en lien avec la région Indo-Pacifique, rapporte franceinfo.

Downing Street a souligné, pour sa part, « l’importance » de la relation bilatérale, faisant allusion à la « signification stratégique » d’une « coopération durable » qui inclut l’Indo-Pacifique mais aussi l’Afrique, selon le communiqué du gouvernement du Royaume-Uni. .

Les deux dirigeants ont également profité de leur conversation pour évoquer la montée des migrations en Manche, un dossier qui a tendu les relations entre les deux pays et où ils semblent disposés à « intensifier la coopération ». Johnson a insisté sur la nécessité de « casser le modèle commercial des trafiquants qui mettent des vies en danger », a rapporté son bureau.