La France

Un soldat français meurt au Mali lors d’un combat contre un groupe terroriste

La France a confirmé ce vendredi qu’un soldat français stationné au Mali est décédé dans l’exercice de ses fonctions dans un combat contre un groupe terroriste armé.

Le soldat était le caporal Maxime Blasco, du 7e bataillon des chasseurs alpins de Varces, qui a reçu la médaille militaire pour son « service exceptionnel » le 18 juin.

Dans un communiqué, l’Elysée a précisé que le président Emmanuel Macron a été informé de la nouvelle et « avec un choc particulier » s’est incliné avec un profond respect devant le sacrifice de ce militaire, tombé au combat en remplissant sa mission ».

Macron a adressé « ses sincères condoléances à sa famille et à ses amis », tout en saluant « le courage des soldats français engagés au Sahel », où il a réaffirmé l’engagement de la France dans la lutte contre le terrorisme.

Dans ce qu’on appelle l’opération Barkhane, la France compte plus de 5 000 soldats déployés pour soutenir les forces locales dans la lutte contre les groupes armés djihadistes au Sahel.