Sport

Dressel décroche l’or et le record du 100 mètres papillon mais dit au revoir à la session plénière

Le nageur américain a récolté sa troisième médaille d’or avec le triomphe du 100 mètres papillon, tout en établissant un nouveau record mondial. Mais son rêve de remporter six médailles d’or s’est terminé par une défaite dans le relais mixte 4×100 mixte. Sa compatriote Katie Ledecky a remporté le 800 mètres nage libre pour la troisième fois consécutive aux Jeux Olympiques et a clôturé sa participation. De plus, la gymnaste Simone Biles a confirmé son abandon lors de deux autres finales individuelles.

Tokyo vit son huitième jour de compétition olympique avec plusieurs points d’attention. Alors que de belles victoires et des records du monde sont encore enregistrés dans les piscines, les pistes d’athlétisme attendent de rencontrer la femme la plus rapide sur 100 mètres.

En début de journée, la France a ajouté une nouvelle médaille de bronze et attend avec l’équipe féminine de rugby de 7. Aussi, le Guatemala a célébré la qualification historique de Kevin Cordón pour les demi-finales en badminton. Le revers de la médaille est une affaire de dopage qui a bouleversé l’athlétisme.

Voici les nouvelles les plus importantes des Jeux olympiques de ce 31 juillet :

  • Natation : Caeleb Dressel ajoute sa troisième médaille d’or mais dit au revoir à la séance plénière, Katie Ledecky confirme sa domination sur le 800 mètres

Caeleb Dressel a augmenté sa récolte à Tokyo, mais a dit adieu à sa mission de décrocher la totalité de l’or dans les six compétitions auxquelles il participe. A mi-parcours, l’Américain a décroché sa troisième médaille d’or, avec le triomphe au 100 mètres papillon, mais la chute des Etats-Unis au poteau 4×100 mixtes l’a privé de la performance idéale.

Tout d’abord, Dressel a scellé sa victoire au 100 mètres papillon avec un nouveau record du monde pour la modalité, enregistrant 49,45 secondes en finale. Il avait besoin de cette performance pour battre le Hongrois Kristof Milak, qui lui a tenu tête et n’a terminé que 23 centièmes, signant un record européen. Le Suisse Noe Ponti a remporté le bronze.

Mais plus tard, sa cinquième place avec les États-Unis dans le relais mixte 4×100 de styles mixtes l’a privé des six médailles d’or. Dans cette course, la Grande-Bretagne a remporté l’or avec un record du monde de 3 : 37,58. Kathleen Dawson, Adam Peaty, James Guy et Anna Hopkin faisaient partie de l’équipe qui a remporté la victoire dans un test qui a fait ses débuts aux Jeux olympiques. La Chine et l’Australie complètent le podium.

Pour les États-Unis, il y a eu un doublé ce jour-là car Katie Ledecky a confirmé sa suprématie dans les courses de longue distance et a remporté le 800 mètres nage libre, sa deuxième médaille d’or après celle obtenue au 1500 mètres et son troisième titre olympique consécutif dans la modalité après le réalisé à Londres 2012 et Rio 2016. L’Américaine a pris sa revanche sur l’Australienne Ariarne Titmus, son bourreau lors des finales du 200 et 400 mètres, qui a terminé deuxième. L’italienne Simona Quadarella a remporté le bronze.

La dernière finale de la journée était pour l’Australienne Emma McKeon, qui a conquis le 200 mètres dos et a ajouté sa deuxième médaille d’or après celle obtenue au 100 mètres du même style. La Canadienne Kylie Masse et l’Australienne Emily Seebohm l’ont rejointe sur le podium.

  • Simone Biles abandonne les finales de gymnastique artistique dimanche

La gymnaste américaine Simone Biles a perdu deux autres finales individuelles en gymnastique artistique. Affecté par des problèmes de santé mentale, le vainqueur de cinq médailles aux Jeux de Rio 2016 s’est retiré des définitions du saut et des barres asymétriques, prévues dimanche.

Cela s’ajoute aux forfaits que Biles avait décidés en finale par équipe senior et individuelle. La décision a été prise « après d’autres consultations médicales », comme l’a confirmé la Fédération américaine de gymnastique (USA Gymnastics). La jeune femme sera à nouveau évaluée pour voir si elle peut participer aux deux finales restantes, au sol et à la poutre.


À l’époque, Biles a expliqué avoir subi un épisode de « twisties », une sorte de déconnexion entre le corps et l’esprit, ce qui représente un risque physique lors de la réalisation des exercices. Le cas de la gymnaste a mis en évidence l’importance de la santé mentale dans les sports de haut niveau.

  • La France se qualifie pour la finale du rugby féminin 7 et ajoute une médaille de bronze en triathlon

La France se battra pour la médaille d’or en rugby féminin à 7. L’équipe de France a battu la Grande-Bretagne 26-19 dans une demi-finale serrée et affrontera la favorite néo-zélandaise en finale, qui se jouera ce samedi.

Mais en début de journée, la délégation bleue a étoffé sa récolte de médailles grâce au bronze obtenu par le relais de triathlon mixte, une épreuve qui a débuté dans un jeu olympique. La Grande-Bretagne a remporté la victoire par une large marge et les États-Unis ont terminé deuxièmes.

Le relais mixte du triathlon français, composé de Léonie Periault, Dorian Coninx, Cassandre Beaugrand et Vincent Luis, pose avec la médaille de bronze obtenue aux Jeux olympiques de Tokyo, le 31 juillet 2021.
Le relais mixte du triathlon français, composé de Léonie Periault, Dorian Coninx, Cassandre Beaugrand et Vincent Luis, pose avec la médaille de bronze obtenue aux Jeux olympiques de Tokyo, le 31 juillet 2021. © Charly Triballeau / AFP

Léonie Periault, Dorian Coninx, Cassandre Beaugrand et Vincent Luis faisaient partie du quatuor français, qui a remis la quatorzième médaille de ces jeux à la France.

  • Le Guatémaltèque Kevin Cordón prolonge sa participation historique au badminton avec une qualification pour les demi-finales

Le Guatemala est enthousiasmé par une médaille impensable de Kevin Cordón en badminton. Le joueur de 34 ans a frappé un nouveau coup en battant le Sud-Coréen Kwang-hee Heo en deux sets et s’est qualifié pour les demi-finales, lui donnant une chance de disputer deux matchs pour une médaille.

Le natif de Zacapa, numéro 59 au classement mondial, n’a pas été intimidé par son rival, venu de prendre le grand coup en battant le Japonais Kento Momota, meilleur joueur aujourd’hui. Avec une grande autorité, il a remporté la victoire avec des partiels de 21-13 et 21-18.


Ainsi, l’Amérique latine se place au sommet d’un sport dominé par les Asiatiques et les Européens. Pour rêver d’or, Cordón devra donner une nouvelle surprise au Danois Viktor Axelsen, troisième joueur du classement mondial, ce dimanche. En cas de défaite, il aura la possibilité de jouer pour le bronze.

En cas de médaille, ce ne serait que la deuxième dans l’histoire olympique du Guatemala, qui n’enregistre que l’argent d’Érick Barrondo dans les 20 kilomètres de marche masculine à Londres 2012.

  • Le Nigérian Blessing Okagbare a été testé positif lors d’un contrôle antidopage et ne participera pas au 100 mètres

L’Unité d’intégrité de l’athlétisme (UIA) a suspendu avec effet immédiat la Nigériane Blessing Okagbare, qui s’était qualifiée pour les demi-finales du 100 mètres d’athlétisme féminin, une épreuve qui aura sa définition ce samedi.

L'athlète nigérian Blessing Okagbare, qui s'était qualifiée pour les demi-finales du 100 mètres, a été suspendu après avoir été contrôlé positif au dopage.
L’athlète nigérian Blessing Okagbare, qui s’était qualifiée pour les demi-finales du 100 mètres, a été suspendu après avoir été contrôlé positif au dopage. © Giuseppe Cacace / AFP

Comme l’a rapporté l’entité dans un communiqué, Okagbare a été testé positif lors d’un contrôle antidopage effectué hors compétition le 19 juillet. L’athlète a présenté une hormone de croissance humaine, une substance interdite par l’Agence mondiale antidopage.

Ainsi se termine pour Okagbare son quatrième match olympique. Le multiathlète de 32 ans a remporté une médaille de bronze surprise au saut en longueur à Beijing 2008 et a alterné entre le sprint et le saut en longueur.

Avec EFE