Economie

De la bière gratuite à l’argent comptant: les incitations américaines pour les vaccins sceptiques

Aux États-Unis, des États et des organisations privées ont offert des incitations pour persuader les gens de se faire vacciner contre Covid-19, qui a tué près de 3,7 personnes dans le monde.

Le mercredi 26 mai 2021, la chance a souri à Abbigail Bugenske, une femme de la petite ville de Silverton, dans l’Ohio, aux États-Unis, à qui le gouvernement de l’État a accordé un million de dollars. Sa seule tâche était de recevoir le vaccin Covid-19.

Dans le même État, mais dans la ville d’Englewood, Joseph Costello, un lycéen, a remporté une bourse complète, qui comprend les frais de scolarité, les livres et le logement et la pension à l’université de son choix.

Comme eux, des millions de citoyens aux États-Unis sont la cible d’une campagne agressive et très particulière menée par les autorités de l’État, désespérées de persuader les retardataires et les sceptiques en matière de vaccins de s’injecter eux-mêmes.

En Californie, le gouverneur démocrate Gavin Newsom a annoncé un effort de 116,5 millions de dollars pour stimuler la vaccination le jeudi 27 mai, alors que l’État se prépare à rouvrir complètement son économie le 15 juin.


Ceux qui se font vacciner avant cette date seront éligibles à 10 prix de loterie d’une valeur de 1,5 million de dollars chacun, tandis que 30 autres personnes pourront gagner 50 000 $ en argent chacun, simplement pour avoir été vaccinés.

Les incitations vont de la bière et des billets de baseball gratuits aux bourses d’études universitaires et en espèces.

À New York, Uber Technologies Inc. a lancé lundi un programme de voyage en collaboration avec la Maison Blanche pour promouvoir la vaccination, offrant aux Américains une réduction allant jusqu’à 25 $ pour chacun de leurs voyages à destination et en provenance d’un établissement.

Le président Joe Biden s’est fixé comme objectif de faire vacciner 70% des adultes américains d’ici le 4 juillet, afin que le pays puisse rouvrir en toute sécurité pendant les célébrations de la fête de l’indépendance.

Au 27 mai, 48% des Américains avaient reçu au moins une dose du vaccin, selon les Centers for Disease Control and Prevention.

Avec Reuters et EFE

gestioninclusive@gmail.com