Economie

Chili: point par point, voici comment se déroulent les projets de retraite retraite au Sénat

Première modification:

L'opposition et le gouvernement chilien ont chacun leur propre initiative pour permettre un second retrait de l'épargne-retraite pour les affiliés au système. Ils coïncident dans le montant, mais pas dans le délai de rétractation ou dans l'aspect fiscal.

En juillet 2020, au mécontentement du gouvernement de Sebastián Piñera, un projet de loi permettant le retrait anticipé de dix pour cent de ce que les Chiliens avaient dans leur fonds de pension privé a été couronné de succès.

Quatre mois plus tard, et après que neuf citoyens sur dix ont demandé une partie de leurs économies, le Congrès national chilien traite deux initiatives pour un deuxième retrait, également pour dix pour cent. Les deux devraient être débattus à la Chambre haute lors de la session de jeudi.

Le projet le plus avancé, déposé le 27 août, est une initiative législative et d'opposition. Avec l'approbation de la Chambre des députés et prêt à être examiné en séance plénière du Sénat, il cherche à accélérer un deuxième accès anticipé aux fonds de pension en une seule fois.

L'initiative gouvernementale, quant à elle, en est à son premier processus et est entrée en concurrence avec la proposition parlementaire il y a moins d'une semaine, après que le chef de l'Etat ait exprimé son désaccord avec le retrait des économies plus tôt que prévu.

Après les changements introduits lors des premiers débats, l'essence des propositions est presque la même: elle permet de retirer jusqu'à dix pour cent de l'épargne, avec un montant minimum d'un million de pesos chiliens (1307 USD) et un maximum de 4,3 millions de pesos chiliens (5 622 USD).

France 24
France 24 © France 24

Mais il y a aussi des différences. Le parti au pouvoir cherche à taxer le retrait en fonction des revenus de l'affilié, ainsi qu'à livrer l'argent en deux versements jusqu'à 30 jours ouvrables et à exclure les hautes autorités de cet avantage.

Son homologue propose un versement unique à livrer en 15 jours ouvrés et que chacun puisse accéder à son épargne, sans payer d'impôts.

France 24
France 24 © France 24

Le système de retraite chilien, conçu par l'un des frères de l'actuel président et imposé pendant la dictature d'Augusto Pinochet (1973-1990), a été un pionnier dans l'établissement de la capitalisation individuelle des travailleurs et a été reproduit dans d'autres pays du monde.

Les administrateurs de fonds de pension (AFP), entreprises privées en charge de la gestion de l'argent épargné par les travailleurs, ont enregistré des bénéfices de 649 millions de dollars en 2019, selon la Commission des marchés financiers (CMF). Les pensions, quant à elles, s'élevaient en moyenne à 382 dollars pour les hommes et à 232 dollars pour les femmes en décembre de la même année.

Avec EFE

gestioninclusive@gmail.com