La France

Cavendish remporte le sprint comme au bon vieux temps

MADRID, 29 juin (EUROPA PRESS) –

Le coureur britannique Mark Cavendish, du Deceuninck-Quick Step, a attribué au sprint la quatrième étape du Tour de France, disputée entre Redon et Fougères sur 150,4 kilomètres, devant le Français Nacer Bouhanni (Arkéa-Samsic) et le Belge Jasper Philipsen (Alpecin-Fenix).

Cavendish a ajouté sa trente-deuxième victoire sur le Tour, la première après cinq ans sans gagner dans la manche française, comme au bon vieux temps, et sur la même étape, Fougères, dans laquelle le peloton s’est montré cruel envers le Brent belge. van Moer (Lotto-Soudal).

Van Moer, vice-champion du monde « pur-sang » des moins de 23 ans, a failli réitérer l’exploit de surprendre le peloton comme il l’avait fait il y a tout juste un mois au Critérium du Dauphiné Libéré, mais s’est neutralisé à seulement 200 mètres de la bannière. de but après une journée entière échappée avec Pierre-Luc Périchon (Cofidis).

C’était une date qui a débuté avec la revendication du peloton, qui s’est retiré pendant une minute pour revendiquer un dialogue entre tous les acteurs du cyclisme -UCI, organisateurs, équipes et coureurs- pour mettre fin aux chutes et à l’insécurité avec lesquelles il a commencé le présent Tour. .

Peu de temps après, Brent Van Moer et Périchon étaient les protagonistes d’une évasion tellement annoncée qu’elle ne se terminerait en rien devant la voracité des équipes de sprinteurs pour ajouter leurs premières victoires à leur palmarès. En revanche, le calcul d’INEOS Grenadiers, Alpecin et le propre Deceuninck de Cavendish atteint la limite, Van Moer cédant alors qu’il avait l’arrivée à portée de main.

Le Belge fort a poussé son corps au-delà de l’extrême jusqu’à ce qu’il voit Cavendish et le reste des sprinteurs le dépasser à plus de 70 kilomètres par heure dans la dernière ligne droite. Cavendish n’a pas caché son excitation avec sa première victoire en cinq ans dans la course où le maillot vert et les arrivées massives ont dominé.

Le Britannique, avec six étapes en 2021, dont 4 en Turquie et une autre en Belgique, a fêté avec colère une victoire des anciens, des « vieux rockers » comme Alejandro Valverde et qui pourrait lui faire penser à prolonger sa retraite jusqu’au année post-olympique. « Beaucoup de gens ne croyaient pas en moi. C’était excitant de voir comment un champion du monde a jeté sur la pente pour moi », a souligné en sanglotant le sprinter en majuscules du Tour.

Le Néerlandais Mathieu Van der Poel (Alpecin-Fenix) conserve la tête du classement général à la veille du contre-la-montre Laval Espace Mayenne, de 27,2 kilomètres, et dans lequel l’Espagnol Enric Mas, septième à 40 secondes du jaune, affronte son premier grand test face à ses rivaux pour le podium à Paris.

– CLASSEMENT.

– Étape.

.1. Mark Cavendish (GBR / Deceuninck-Quick Step) 3:20:17.

.deux. Nacer Bouhanni (Fra / Arkéa-Samsic) mt

.3. Jasper Philipsen (Bel / Alpecin-Fenix) mt

.4. Michael Matthews (Aus / BikeExchange) mt

.5. Peter Sagan (Svk / Bora-Hansgrohe) mt

– Général.

.1. Mathieu Van der Poel (Ned / Alpecin-Fenix) 16h19:10.

.deux. Julian Alaphilippe (Fra/Deceuninck-Quick Step) à 8 ans.

.3. Richard Carapaz (Ecu / Grenadiers INEOS) 31.

.4. Wout van Aert (Bel / Jumbo-Visma) mt

.5. Wilco Kelderman (Ned/Bora-Hansgrohe) 38.

… / …

.7. ENRIC MAS (ÉQUIPE ESP / MOVISTAR) 40.