La France

« Cette année les horaires m’ont un peu coûté »

MADRID, 29 juin (EUROPA PRESS) –

Le leader de l’équipe Movistar, Enric Mas, a avoué que les contre-la-montre lui ont « coûté un peu » à la veille de la cinquième étape du Tour de France, un contre-la-montre de 27,2 kilomètres entre Changé et Laval Espace Mayenne, dans lequel il tentera de perdre le temps le plus court par rapport à ses rivaux pour le podium à Paris.

« J’arrive bien, je ne peux pas dire que j’arrive frais, mais je pense que je fais bien. Voyons demain. Oui c’est vrai que cette année les horaires m’ont coûté un peu plus, mais je pense que la progression physique de De La Itzulia au Dauphiné et ici c’est bon et on doit faire un bon temps demain dans le Tour », a confié l’élève d’Eusebio Unzué.

Mais il a souligné que dans les premières étapes du Tour, les chutes « sont un facteur très important ». « Il faut prendre toutes les précautions. Être devant, bien placé, en fait partie », a-t-il déclaré, évoquant les problèmes qui ont causé l’effectif au départ de la quatrième étape.

« Il y a eu des discussions entre tous les coureurs et, en supposant que nous ne voulions pas enlever le spectacle aux courses ou ennuyer les organisateurs, nous aimerions parvenir à un point d’accord sur certaines finales. Ce n’est pas qu’elles soient dangereuses. en eux-mêmes, mais ce sont des routes très étroites, toutes les équipes veulent être là et nous rendons tous cela un peu plus dangereux. Il s’agit de parvenir à un point d’accord, et j’espère que ce sera rapide, car nous ne pouvons pas continuer comme ça, « , a réclamé le téléphone du coureur.