Première modification:

Belle victoire pour le coureur kazakh qui était en fuite lors des 191 kilomètres de la sixième étape entre Le Teil et le Mont Aigoual. C'est la première fois dans ce Tour 2020 qu'un coureur évadé parvient à gagner la ligne d'arrivée. Il n'y a pas eu d'attaque entre les favoris. Le Britannique Adam Yates conserve la tête du classement général.

L'échappée composée de huit coureurs partait dès les premiers mètres de l'étape avec le Belge Greg Van Avermaet comme personnage principal (CCC Team, 28e au général, 3'17 "derrière le leader). Ils avaient jusqu'à six minutes d'avance sur le lot. principal après 100 kilomètres, une différence qui pourrait leur donner l'espoir d'atteindre la ligne d'arrivée.Parmi les évadés, Neilson Powless (EF Pro Cycling), qui fêtait son anniversaire ce jeudi, pouvait rêver d'une victoire d'étape en cadeau.

Mais le groupe de favoris ne semble pas partager cette idée. L'équipe Mitchelton-Scott du chef Adam Yates a lancé la poursuite suivie par Jumbo-Visma de Primoz Roglic et l'équipe Ineos Grenadiers d'Egan Bernal. Un rythme fort qui a eu des conséquences immédiates. Avant la première ascension de la journée, au Cap de Costes (troisième catégorie), la différence était inférieure à quatre minutes. Au pied du Col de la Lusette, principale difficulté de la journée (top de première classe, 11,7 km à 7,3%), l'évasion a eu trois minutes sur le groupe de favoris. A 5 kilomètres de ce point, le Kazakh Alexey Lutsenko, de l'équipe Astana, a quitté ses compagnons d'évasion pour tenter de remporter la victoire seul.

Au sommet du Col de la Lusette, à 14 kilomètres de l'arrivée, Loutsenko avait encore trois minutes d'avance sur les favoris. Assez de temps pour remporter la première victoire de l'équipe Astana sur ce Tour.

L'Espagnol Jesús Herrada, de Cofidis, a terminé en tant que garde, 56 secondes derrière Lutsenko.

Dans le lot principal, le Team Ineos Grenadiers a rythmé toute la montée, avec trois coureurs accompagnant le Colombien Egan Bernal. Une démonstration de force en réponse à ce que le Jumbo-Visma a fait mercredi. Mais les favoris n'ont pas voulu se battre aujourd'hui et sont passés à 2'53 "du vainqueur. Le Français Julian Alaphilippe, qui a perdu la tête hier, a attaqué dans les cent derniers mètres pour terminer à la cinquième place, une seconde d'avance sur les autres favoris.

Cette neutralisation entre candidats n'a pas modifié le classement général. Le Britannique Adam Yates conserve le maillot jaune avec trois secondes d'avance sur Primoz Roglic et sept sur Tadej Pogacar (UAE Team Emirates). Ce dernier continue de mener la table des jeunes.

Au classement par points des sprinteurs, Sam Bennett a creusé son écart après avoir dépassé Peter Sagan au sprint intermédiaire au kilomètre 125,5. L'Irlandais du Deceuninck-Quick Step compte désormais 129 points contre 117 pour le Slovaque.

Le Français Benoît Cosnefroy (AG2R-La Mondiale) continue de mener le classement de la montagne.

Egan Bernal, cinquième et meilleur latino-américain

Le Colombien Egan Bernal, actuel champion du Tour, a terminé huitième de l'étape et cinquième au général, à 13 secondes du leader. Ainsi, il mène le groupe des coureurs latino-américains au général, classement dans lequel il reste encore quatre Colombiens dans le top quinze. Esteban Chaves (Mitchelton-Scott) est septième, Nairo Quintana (Arkea-Samsic) huitième, Miguel Ángel López (Astana) dixième et Rigoberto Urán (EF Pro Cycling) quatorzième. Ils sont tous à 13 secondes du maillot jaune. L'Équatorien Richard Carapaz, de l'équipe Ineos Grenadiers, est classé 20e à 41 secondes, suivi de Sergio Higuita (EF Pro Cycling).

Pour souligner la chute d'un autre Colombien, Dayer Quintana, qui a glissé après avoir roulé sur un tambour.

Malgré cet accident, le frère et coéquipier de Nairo Quintana à Arkea Samsic a pu terminer l'étape, mais a franchi la ligne d'arrivée à plus de 30 minutes de Lutsenko.

Demain, ce sera la septième étape, longue de 168 kilomètres. Les coureurs quitteront Millau pour rejoindre Lavaur sur un parcours assez plat qui devrait être propice à une arrivée bien remplie, d'autant plus qu'ils arrivent dans les Pyrénées samedi.

Notre guide de TDF 2020.
Notre guide de TDF 2020. © France 24