La France

Près de la moitié des pèlerins qui arrivent en Galice le font sur le Chemin français

La moitié des refuges publics ont rouvert ce mardi, dont cinq sur cet itinéraire

SARRIA (LUGO), 15 juin (EUROPA PRESS) –

Près de la moitié des pèlerins qui arrivent en Galice le font par le Chemin français, comme l’a indiqué le premier vice-président de la Xunta et conseiller pour la présidence, Xustiza et Tourisme, Alfonso Rueda, coïncidant avec une rencontre avec l’association des municipalités galiciennes cette route de pèlerinage.

La visite a coïncidé avec l’ouverture de près de la moitié des refuges publics avec des mesures de prévention sanitaire en raison du contexte de la pandémie. Cinq d’entre eux se trouvent sur cette route : Cebreiro, Casa Fonte de Lusío (Samos), Ferreiros (Paradela), Portomarín et Mato Casanova (Palas de Rei).

Dans des déclarations aux médias, le premier vice-président a fait remarquer que la réouverture a eu lieu après un consensus avec les entreprises privées que le public ouvrirait plus tard compte tenu des conséquences économiques dans le secteur en raison de la crise sanitaire.

« Tant que le flux de pèlerins pouvait être absorbé par ceux de nature privée, la logique était de ne pas rivaliser avec eux », a déclaré Rueda, qui a estimé à 400 pèlerins en moyenne par jour ceux qui se rendent au service des pèlerins. Bureau pour sortir la Compostelle.

« Le week-end plus », a ajouté l’édile, qui a rappelé qu’à partir de juillet le reste des refuges publics sera ouvert.

PÈLERINS

Le Chemin français, et la rencontre avec les mairies, a souligné qu’il s’agit du « chemin principal des plus de 10 000 pèlerins qui sont déjà arrivés cette année, d’autant plus que la mobilité a été récupérée ».

« Environ 50% le font sur cette route et donc elle continue d’être la route principale », a-t-il souligné. D’autre part, il a remercié, lors de sa visite, l’implication des communes dans la diffusion et la conservation de cet itinéraire.

gestioninclusive@gmail.com