Economie

Netflix a perdu près d’un million d’abonnés au deuxième trimestre, mais a augmenté ses revenus

Les actions de la société sur le marché boursier américain ont chuté de 68 % jusqu’à présent cette année, alors qu’elle continue de restructurer son modèle d’entreprise en période de turbulences économiques.

Ça pourrait être pire. Netflix Inc. a annoncé mardi avoir perdu 970 000 abonnés d’avril à juin, évitant le pire scénario prévu par la société, bien que le chiffre soit inférieur aux attentes de Wall Street pour le trimestre en cours.

Pour l’année prochaine, la société de streaming prévoit de lancer une nouvelle catégorie d’abonnement moins cher, mais avec de la publicité, et a averti que la force du dollar mondial affectait les revenus obtenus des abonnés à l’étranger.

Netflix avait déclaré en avril qu’il s’attendait à perdre deux millions de clients au cours du trimestre en cours, choquant Wall Street et soulevant des questions sur ses perspectives de croissance à long terme.

Bien que le taux de désabonnement des abonnés au deuxième trimestre n’ait pas été aussi grave que prévu, Netflix a estimé ses nouveaux ajouts de clients pour la période juillet-septembre à 1 million. Les investisseurs de Wall Street s’attendaient à 1,84 million d’abonnés en moins, selon les analystes interrogés par Refinitiv.

La fortune de Netflix a changé alors que des rivaux tels que Walt Disney, Warner Bros Discovery et Apple Inc. investissent massivement dans leurs propres services de streaming, enlevant une part du gâteau du marché dont il a longtemps profité seul.

Croissance de 9 %, malgré un dollar en hausse

Dans une lettre aux actionnaires, la société a expliqué qu’elle avait examiné de plus près le ralentissement, qu’elle avait attribué à divers facteurs, notamment le partage de mots de passe, la concurrence et le ralentissement de l’économie.

D’avril à juin, le bénéfice par action était de 3,20 $. Les revenus ont augmenté de 9 % pour atteindre 7,9 milliards de dollars, mais la force du dollar américain a pesé sur les revenus, qui auraient augmenté de 13 % sans l’incidence des taux de change.

Malgré les données, Netflix reste le service de streaming dominant dans le monde, avec près de 221 millions d’abonnés payants. En avril, la société a déclaré qu’elle faisait face à un désabonnement des clients en partie à cause d’une campagne contre le partage de mots de passe et du lancement de l’abonnement moins cher financé par la publicité. La semaine dernière, Netflix a annoncé que Microsoft Corp. était son partenaire commercial et technologique pour l’offre financée par la publicité.

Plusieurs analystes attribuent le plus petit succès du taux de désabonnement des abonnés à la popularité de la série « Stranger Things », car elle cherche à transformer certains de ses plus grands succès en franchises.

avec Reuters