La France

Macron accuse la Turquie de vouloir s’immiscer dans les prochaines élections françaises

MADRID, 24 mars (EUROPA PRESS) –

Le président français Emmanuel Macron a accusé la Turquie de vouloir s’ingérer dans les prochaines élections présidentielles françaises prévues en 2022.

Dans une interview accordée à la télévision France 5, le président a mentionné qu ‘ »il y aura évidemment des tentatives d’ingérence dans les prochaines élections » à la demande du président turc, Recep Tayyip Erdogan. « C’est écrit et les menaces ne sont pas cachées », a ajouté Macron selon ‘Le Figaro’.

Dans cet entretien, le président français a également évoqué la nécessité de définir le rôle de la Turquie au sein de l’OTAN. Il a également mentionné qu’il souhaitait « un dialogue avec la Turquie ». « Nous devons tout faire pour que la Turquie ne tourne pas le dos à l’Europe », a-t-il ajouté.

LA RÉPONSE TURQUE

Face à ces propos, le ministère turc des Affaires étrangères, Hami Aksoy, a répondu mercredi, les qualifiant d ‘ »inacceptables » et de « malheureux ».

« Les affirmations de Macron selon lesquelles la Turquie interférerait dans les prochaines élections en France sont dangereuses et menacent les minorités vivant en France », a déclaré Aksoy, selon le quotidien local ‘Daily Sabah’.

Pour le ministre turc, ces déclarations interviennent « à un moment où nous prenons des mesures pour remplacer la tension dans les relations entre les deux pays ».