Première modification:

Après trois mois et demi de confinement, le Louvre à Paris, le musée le plus visité au monde, rouvre ses portes mais avec des limitations sanitaires et sans l'avalanche habituelle de touristes que l'on voit couramment à cette époque de l'année. Selon les administrateurs du site, les pertes et restrictions actuelles annoncent des années difficiles d'un point de vue financier.

Le Louvre rouvre mais avec plusieurs restrictions. Ce qui est source de frustration pour certains, c'est une fortune pour d'autres. Il y aura 30 000 œuvres sur 45 km², ce qui a ajouté à la grande réduction du nombre de visiteurs quotidiens, représente l'occasion d'avoir une expérience plus intime avec des pièces telles que 'La Joconde', 'La Victoire de Samothrace' et 'La Vénus de Milo 'qui peut encore être apprécié.

Pour l'instant, le deuxième étage des ailes Richelieu et Sully restera fermé, donc les œuvres de Rembrandt et Vermeer sont fermées. De même, une partie des collections de sculpture française du Moyen Âge et de la Renaissance, et des objets d'art des XVIIIe et XIXe siècles, ne seront pas non plus ouverts au public.

Les visiteurs portant des masques de protection prennent des photos devant le tableau de Léonard de Vinci La Gioconda (Mona Lisa), au Musée du Louvre à Paris, France, 6 juillet 2020. Après une fermeture de près de quatre mois en raison de la pandémie de coronavirus, le Musée du Louvre rouvre ses portes au public.
Les visiteurs portant des masques de protection prennent des photos devant le tableau de Léonard de Vinci La Gioconda (Mona Lisa), au Musée du Louvre à Paris, France, 6 juillet 2020. Après une fermeture de près de quatre mois en raison de la pandémie de coronavirus, le Musée du Louvre rouvre ses portes au public. © EFE / Christophe Petit Tesson

Les réservations pour les visites ont été ouvertes le 15 juin sur Internet et c'est pratiquement le seul moyen d'entrer au Louvre, bien qu'il puisse également être essayé au musée lui-même s'il y a des places libres. Au 24 juin, selon les dernières données fournies, il y avait 12 000 réservations, principalement en juillet.

Les nouvelles conditions d'entrée

Tous les visiteurs, qui doivent être âgés de plus de 11 ans, doivent porter leur masque facial dès qu'ils font la queue pour entrer. Il n'y aura ni magasin de souvenirs ni magasin d'alimentation.

Selon l'administration du musée, il y aura des distributeurs de gel désinfectant pour les mains et un système de flèches pour guider la circulation à sens unique à travers le musée, ainsi que des panneaux rappelant aux visiteurs de garder un mètre de distance.

Par exemple, avant «La Gioconda», une des icônes du musée parisien où il y avait autrefois des concentrations de personnes, il y aura désormais des cercles marqués sur l'étage éloigné pour éviter tout contact.

Face aux pertes, une "démocratisation culturelle"

Selon le président du Louvre, Jean-Luc Martínez, la crise des coronavirus a fait plus de 45 millions de dollars de pertes allant de la perte de recettes au box-office, des événements annulés et des ventes en magasin. Martínez n'est pas non plus très optimiste, dit-il, selon lui, "trois années difficiles d'un point de vue financier".

Il est déjà calculé que le nombre de billets vendus en 2020 sera loin du record de plus de dix millions atteint en 2018 et des 9,6 millions enregistrés l'an dernier.

"Nous perdons 80% de notre audience. 75% de nos visiteurs sont des étrangers. Nous allons avoir au plus entre 20 et 30% de notre audience estivale 2019, entre 4 000 et 10 000 visiteurs quotidiens », a déclaré Martínez au pied de la célèbre pyramide de verre.

Dans ce contexte, Martínez s'est engagé dans une "démocratisation culturelle" qui consiste à captiver le public local. Le plan comprend des «mini découvertes» gratuites sans réservation préalable, ainsi que des visites guidées, destinées principalement aux jeunes et au public le plus modeste, notamment français.

Le musée travaille également avec le ministère de la Culture dans un «plan de transformation», car selon Martínez «nous devons nous préparer pour 2023-2024 à l'occasion des Jeux Olympiques. Le défi pour 2024 est d'ouvrir plus d'heures, plus de salles », a déclaré le président du musée au pied de la célèbre pyramide de verre.

"Ne nous oubliez pas!": Des guides touristiques protestent devant le Louvre

Plusieurs dizaines de guides touristiques parisiens portant des masques et des portraits «  Mona Lisa '' ont manifesté devant le musée du Louvre lors de sa réouverture, appelant à davantage de soutien du gouvernement pour les aider à surmonter la crise des coronavirus et la pénurie de touristes.

Les guides touristiques de Paris tiennent des pancartes représentant la peinture de la Joconde de l'artiste Leonardo da Vinci lors d'une action dans la cour du musée du Louvre pour mettre en garde contre leurs conditions de travail à Paris. 6 juillet 2020.
Les guides touristiques de Paris brandissent des affiches représentant la peinture de la Joconde de l'artiste Léonard de Vinci lors d'une action dans la cour du musée du Louvre pour mettre en garde contre leurs conditions de travail à Paris. 6 juillet 2020. © REUTERS / Christian Hartmann

Alors que la France a annoncé en mai près de 19 milliards de dollars de mesures pour soutenir son secteur touristique, les manifestants affirment que ces fonds n'ont pas atteint les guides touristiques, dont la plupart avaient des contrats de courte durée et font maintenant face à des difficultés financières.

"Le gouvernement fait la sourde oreille", a déclaré Margot Schmitz, l'une des manifestantes. Tous sont conscients qu'il peut s'écouler des mois avant que les étrangers ne reviennent à Paris en nombre similaire à ceux qui existaient avant la crise des coronavirus.

Avec AFP et EFE