Sport

Le Mexicain ‘Canelo’ Álvarez vit la deuxième défaite de sa carrière face à Bivol

Le boxeur Saúl ‘Canelo’ Álvarez a connu une défaite surprise lorsque le Russe Dmitry Bivol a défendu avec succès son titre des poids lourds légers de la World Boxing Association (WBA). L’athlète a remporté une victoire par décision unanime au T-Mobile Arena de Las Vegas.

Invaincu Dmitry Bivol, qui détient la ceinture WBA des poids lourds légers, a infligé au boxeur mexicain Saúl ‘Canelo’ Álvarez la deuxième défaite de sa carrière.

Après 12 rounds, Bivol a remporté le combat par décision unanime des trois juges qui ont marqué 115-113.

Utilisant la hauteur et la portée à son avantage, Bivol a continuellement battu Álvarez tout au long du match pour conserver son titre à la T-Mobile Arena, à Las Vegas, aux États-Unis.

Le Russe est sorti victorieux après avoir marché pour la première fois sur le ring pour huer, tandis que son challenger mexicain a fait une entrée remarquée avec un groupe de mariachis et des feux d’artifice.

Mais Bivol voulait juste se battre et il l’a fait. « Peu importe lequel, premier ou deuxième, je m’en fiche, je voulais juste ce combat (…) Peu importe le son qu’il a, le son que j’ai, comment il est entré, je entendu la foule, j’ai vraiment apprécié la façon dont la foule criait », a déclaré le Russe. .

Bivol : « Je pense que dès le (début) du combat, j’ai vu ce que je voulais faire »

Après avoir ouvert le combat avec un trio de rounds très serrés, il était clair que Bivol pouvait utiliser ses avantages pour frapper Alvarez et le tenir à distance.

De manière dominante, Bivol a décroché 36% de ses coups puissants, selon CompuBox, et a devancé ‘Canelo’, 152-84. Les 84 coups de Canelo étaient les moins connectés dans un combat de 12 rounds.

« Je savais qu’il avait des coups durs et qu’il toucherait mon corps ou mon bras (…) Je pense que dès le (début) du combat, j’ai vu ce qu’il voulait faire », a expliqué Bivol.


Bivol a apparemment pris le contrôle au cinquième tour, lorsqu’il a épinglé Alvarez aux cordes et a décroché plusieurs coups au visage.

C’est l’assurance et le contrôle qui ont permis au Russe de décrocher des coups de poing directs dans les bras de ‘Canelo et sur son visage pour clore le concours et l’aider à remporter sept des huit derniers rounds sur les trois tableaux de bord des juges.

‘Canelo’: Je n’ai pas honte

Álvarez, considéré comme l’un des meilleurs combattants livre pour livre, venait d’écrire l’histoire il y a des mois. En novembre, il est devenu le premier champion incontesté des super-moyens (168 lb – 76,2 kg).

« Je n’ai pas honte parce que je recherche ces défis que beaucoup ne relèvent pas de peur de perdre (…) Aujourd’hui, je cherchais la grandeur », a souligné l’athlète hispanique lors d’une conférence de presse.

‘Canelo’ Alvarez, qui est revenu au poids le plus lourd de sa carrière pour se battre pour le titre des 175 livres (79,4 kg), n’était pas d’accord avec les juges, affirmant qu’il pensait avoir perdu quatre ou cinq rounds au maximum.

« Je n’ai définitivement pas perdu le combat (…) Je pense que j’étais un peu fatigué vers les derniers tours, mais je me sentais bien », a-t-il souligné par l’intermédiaire d’un interprète.

Avec une clause de revanche dans le contrat, le boxeur latino-américain a signalé après le combat qu’il souhaitait une revanche avec le champion russe d’origine kirghize.

La seule autre défaite d’Alvarez a été contre Floyd Mayweather Jr. en 2013.

Avec Reuters, AP et EFE