La France

Le maire de Paris demandera trois semaines de quarantaine pour la capitale française

MADRID, 25 février (EUROPA PRESS) –

La maire de Paris, Anne Hidalgo, proposera au gouvernement français trois semaines d’enfermement pour la ville, puisque le couvre-feu actuel serait insuffisant pour faire baisser la courbe de contagion, comme l’explique le premier adjoint de la mairie, Emmanuel Grégoire.

Le taux d’incidence des cas de coronavirus pour 100 000 habitants dans la capitale française est de 304, contre 207 en moyenne dans le reste du territoire français.

Grégoire, publie le média français, a écarté les confinements le week-end, comme celui récemment annoncé pour Dunkerque, « très contraignant en termes d’impact social et peu efficace en termes de santé », et a prôné un retour en quarantaine « simple ». et donc « vraiment récupérer l’oxygène » pour « avoir la perspective de tout rouvrir dans trois semaines ».

En ce sens, il a indiqué que les autorités parisiennes sont favorables au « retour au télétravail de manière obligatoire », ainsi qu’à d’autres et mesures « ciblées, avec discernement et de durée limitée », bien qu’il n’ait pas donné plus de détails .

Les propos de Grégoire interviennent après les foules vues le week-end dernier dans différentes parties de la capitale française dans lesquelles les Parisiens ont oublié les mesures de précaution encouragées par le beau temps, qui a fait, pour le moment, que la police a interdit la consommation d’alcool sur certains des principaux routes de la ville depuis lundi.

La situation n’est pas très différente dans le reste du pays non plus et le Premier ministre français, Jean Castex, a avancé ce jeudi que le gouvernement envisageait de nouvelles restrictions à partir du 6 mars dans une vingtaine de régions, dont Paris.

Au cours des dernières 24 heures, les autorités sanitaires françaises ont enregistré 25 403 nouvelles infections et 261 décès dus au coronavirus, ce qui ajoute déjà 3 686 813 cas cumulés, dont 85 582 décès. À son tour, il y a 25 317 hospitalisations, dont 3 430 dans des unités de soins intensifs.

gestioninclusive@gmail.com