Culture

L’Allemagne restituera les bronzes béninois au Nigéria à partir de 2022

Les 530 objets historiques de l’ancien Royaume du Bénin, dont 440 sont des bronzes, seront restitués à partir de l’année prochaine, suite à un accord entre les autorités allemandes et les musées réunis au sein du Benin Dialogue Group. Cet héritage nigérian a été exproprié par les soldats britanniques à la fin du XIXe siècle.

L’Allemagne franchit une étape sans précédent en devenant le premier pays à accepter de restituer au Nigéria les 530 artefacts connus sous le nom de bronzes du Bénin, qui ont été volés par les forces britanniques en 1897 et vendus plus tard aux pays européens.

La ministre allemande de la Culture Monika Grütters a qualifié cet accord de « jalon historique », dans un communiqué publié vendredi. Le fonctionnaire était « heureux et reconnaissant » que les chefs des musées allemands, les ministres régionaux de la culture et les représentants du ministère des Affaires étrangères aient accepté « de développer une position consensuelle en Allemagne pour parvenir à une entente commune avec la partie nigériane.

Le but de ce traité est d’atteindre « la plus grande transparence possible et, surtout, des remboursements substantiels », a poursuivi Grütters. « De cette manière, nous voulons contribuer à la compréhension et à la réconciliation avec les descendants des peuples qui ont vu leurs trésors culturels pillés à l’époque coloniale », a-t-il ajouté.

D’autre part, le ministre allemand des Affaires étrangères Heiko Maas a déclaré que la coopération muséale avec l’Afrique est une partie importante de l’agenda politique de son pays.

En ce sens, les autorités prévoient de publier une liste détaillée de tous les bronzes béninois en possession des musées allemands pour les documenter ultérieurement, présenter des données sur leur origine et enfin faire le retour convenu. Pour cette raison, il a souligné que cet accord représente un «tournant dans la reconnaissance de notre histoire coloniale».

L’importance des bronzes béninois

Les bronzes du Bénin constituent l’une des plus importantes collections d’art africain. Ces objets comprennent des plaques de laiton, des bustes et des sculptures des XVIe et XVIIIe siècles, qui décoraient le palais royal du Royaume du Bénin, une zone qui comprenait ce qui est maintenant le sud-ouest du Nigéria.

Les pièces ont été créées par les peuples Edos, un groupe ethnolinguistique appartenant, pour la plupart, à l’Afrique de l’Est.

Les bronzes du Bénin sont arrivés en Allemagne après avoir été pillés par des soldats britanniques lors d’une expédition militaire en 1897. Le Royaume-Uni possède également une part importante de la collection, tout comme les États-Unis. Le musée ethnographique du Humboldt Forum en Allemagne possède la plus importante collection de ces objets après celle du British Museum de Londres.

Avant de définir la restitution, l’Allemagne prévoyait d’exposer ces œuvres lors de la réouverture du Forum Humboldt. Cependant, sous la pression de l’ambassadeur du Nigéria en Allemagne, Yusuf Tuggar, et des négociations avancées, cela ne sera plus possible.

gestioninclusive@gmail.com