Première modification:

La Commission européenne a relevé ses prévisions de contraction économique pour la zone euro en 2020, de 7,7% en mai à 8,7%. Cependant, il a souligné que la baisse sera moins dramatique en Allemagne, aux Pays-Bas et en Pologne, et plus forte en Italie, en Espagne et en France.

Chaque examen par la Commission européenne de ses projections économiques pour cette année est plus pessimiste que le précédent. Pour 2020, l'agence ne s'attend plus à une contraction de 7,7% comme elle le disait en mai, mais de 8,7%.

"Nos prévisions actualisées montrent que la voie de la reprise est encore pleine d'incertitudes", a déclaré Paolo Gentiloni, commissaire économique de la Commission européenne, qui a ajouté qu'une croissance de 6,1% est attendue pour l'année prochaine.

Tout comme l'Italie, l'Espagne et la France seront les économies les plus touchées de la zone euro, l'espoir est placé sur l'Allemagne et les Pays-Bas, qui auront moins d'impact. 2021 sera, selon les prévisions, l'année de la reprise.

En Allemagne, la plus grande économie du bloc, la Commission a modéré ses estimations de la récession de 2020, à -6,3% par rapport à la prévision précédente de -6,5%, et au rebond de l'an prochain.

France 24
France 24 © France 24

"La réponse politique en Europe a contribué à amortir le coup pour nos citoyens, mais cela continue d'être une histoire de divergence, d'inégalité et d'insécurité croissantes", a ajouté Paolo Gentiloni.

La Commission européenne a exhorté, une fois de plus, à parvenir dans les plus brefs délais à un accord sur un plan de relance, dont les discussions ont été reportées ce mois-ci, faute de parvenir à un consensus en juin.

Avec Reuters et AFP