Economie

États-Unis : la baisse des bénéfices des grandes institutions financières ravive les craintes de récession

Les grandes banques américaines ont considérablement réduit leurs bénéfices au deuxième trimestre de 2022, alors que l’économie se prépare à entrer dans une éventuelle récession.

Une Réserve fédérale sous pression est confrontée au dilemme auquel aucune banque centrale ne veut faire face : continuer à augmenter les taux d’intérêt pour refroidir l’économie et contenir la hausse aveugle des prix ou s’en tenir à la punition inflationniste et modérer les hausses pour éviter une récession. La Fed semble pencher vers la première.

Les risques d’une récession ébranlant les fondements de la plus puissante économie du monde ont affolé les investisseurs, qui parient déjà sur une position plus agressive de la banque centrale et se préparent au pire.

Bien qu’une récession se produise techniquement lorsque l’économie se contracte pendant deux trimestres consécutifs, certains thermomètres peuvent éclairer ce qui nous attend. L’un d’eux est le comportement financier des principales banques.

Un semestre de faibles bénéfices

Un premier regard sur les résultats de certaines des plus grandes institutions financières aux États-Unis reflète un semestre décevant, avec des revenus et des bénéfices en baisse et un marché disposé à assumer de nouvelles hausses de taux d’intérêt.

Les investisseurs craignent que la Réserve fédérale n’entraîne l’économie américaine vers la récession – en augmentant les taux – pour lutter contre l’inflation. Une récession signifierait que certains Américains perdraient leur emploi et commenceraient probablement à prendre du retard sur leurs prêts.

Cependant, ces craintes ont été compensées par de meilleurs revenus pour les banques grâce à des taux d’intérêt plus élevés.

La plus grande banque des États-Unis, JPMorgan Chase, a obtenu un bénéfice de 16 931 millions de dollars au premier semestre 2022, en baisse de 35,49 % par rapport à la même période l’an dernier, tandis que la banque d’investissement Morgan Stanley a également enregistré une baisse de 19,26 % dans la même période.

Wells Fargo, la quatrième plus grande banque des États-Unis en termes d’actifs, a annoncé ce vendredi 15 juillet qu’au cours des six premiers mois de l’année, elle avait réalisé des bénéfices nets de 6 790 millions de dollars, ce qui représente également une baisse d’une année sur l’autre.


Les trois grandes banques qui ont publié des résultats ont réduit leurs bénéfices au cours des six premiers mois de l'année.
Les trois grandes banques qui ont publié des résultats ont réduit leurs bénéfices au cours des six premiers mois de l’année. ©France 24

BlackRock, Citigroup, US Bancorp, Bank of America et Goldman Sachs complèteront la liste des résultats financiers des plus grandes firmes bancaires, entre ce vendredi et lundi prochain.

Avec Reuters et EFE