Sport

La situation économique fragile du Barça empêche le renouvellement de Messi

Le président du FC Barcelone a expliqué lors d’une conférence de presse que la mauvaise situation économique que traverse l’entité est la coupable que Lionel Messi n’a pas renouvelée. La star argentine et le club du Barça ont cherché diverses formules et sont même parvenus à un accord, mais la règle du « fair-play » économique de la ligue espagnole de football l’a empêché d’aller de l’avant.

Il y a un an, tout était une peur pour Barcelone. Le désormais célèbre burofax de Leo Messi annonçant au conseil d’administration du Barça qu’il voulait quitter l’entité était un avertissement. Quelque chose n’allait pas au club. Depuis lors, l’avenir de la star argentine a survolé chaque mouvement qui a été fait au FC Barcelone. Surtout les élections de mars dernier.

En eux, Joan Laporta, président dans les meilleures années du club, de Messi et de l’entraîneur du club Pep Guardiola, a gagné en promettant qu’il ferait tout son possible pour que l’Argentin reste au club. Avec sa victoire, beaucoup ont prédit que Messi finirait par rester à Barcelone. La mauvaise relation avec le conseil précédent a été l’une des principales raisons de son départ. Laporta a apporté de nouveaux airs, de vieilles gloires.

Ce jeudi 5 août, la nouvelle est arrivée qu’aucun fan ne voulait entendre. Messi quittera l’équipe. Ce vendredi, le président Joan Laporta est sorti en conférence de presse pour donner des explications. Deux conclusions claires peuvent être tirées de ses propos : il y a eu un accord entre le club et le joueur, mais les caisses du Barça sont dans le rouge.

Le président du FC Barcelone Joan Laporta propose une conférence de presse au stade Camp Nou de Barcelone le 6 août 2021 pour expliquer le départ de Lionel Messi.  La star du football Lionel Messi quittera le FC Barcelone après l
Le président du FC Barcelone Joan Laporta propose une conférence de presse au stade Camp Nou de Barcelone le 6 août 2021 pour expliquer le départ de Lionel Messi. La star du football Lionel Messi quittera le FC Barcelone après l’échec des négociations pour un nouveau contrat en raison d' »obstacles financiers et structurels ». AFP – PAU BARRENA

Le club a une situation économique difficile, qui était déjà connue, mais qui est supérieure à ce que le conseil d’administration précédent avait reconnu, selon Laporta.

« Malheureusement, nous avons reçu un héritage désastreux, avec une masse salariale sportive qui représente 110% des revenus totaux du club. Investir le volume que le contrat de Messi supposait comportait certains risques et nous ne voulons pas mettre le club plus en danger  » , a affirmé l’actuel président du club barcelonais.

Barcelone n’a pas pu remplir le « fair-play » financier de la ligue espagnole de football

Le principal problème que le club avait vis-à-vis de Messi était le respect du « fair-play » financier que gère la ligue espagnole de football, une loi qui limite le budget qu’une équipe peut consacrer aux jetons salariaux de ses joueurs et de son personnel d’entraîneurs. l’équipe, ainsi que les équipes filiales et les catégories inférieures de l’entité.

« Pour que la Liga étende ce ‘fair-play’ financier, il s’avère que le Barça devait être favorable à une opération qui impliquait d’hypothéquer une partie des droits télévisés du club pendant un demi-siècle. Et je ne suis pas prêt à le faire pour personne, ni pour le meilleur joueur du monde », a déclaré le dirigeant de l’entité Barça.

La Ligue avait proposé au Barça un accord avec le fonds international CVC, prêt à injecter 2.700 millions d’euros dans la compétition et qui a permis au Barça d’augmenter de 15% le montant dédié au salaire du personnel. Sans cet accord, le club n’est pas en mesure de répondre à certaines exigences qui se mesurent en fonction des revenus, fortement diminués par le nombre élevé de joueurs, la mauvaise gestion du conseil d’administration précédent et l’effet de la pandémie.

« Après avoir pris connaissance des premières conclusions de l’audit, les pertes prévues pour cette dernière saison, qui devaient être de l’ordre de 200 millions d’euros, seront de 487 millions, soit plus du double de l’attendu. Et la dette attendue est aussi beaucoup plus élevée », a expliqué Joan Laporta.

Le club avait trouvé un accord avec Messi qui ne pourra pas se concrétiser

« Je suis triste parce que nous avons dû avancer de deux ans l’ère post-Messi, mais nous avons fait de notre mieux pour le club. » Cette phrase de Laporta lors de la conférence de presse résume la pensée de nombreux fans de Barcelone ces jours-ci. Cependant, l’intention du joueur était de rester au club.

Selon le président, un accord avait été conclu selon lequel la star argentine jouerait deux ans de plus au Barça, ce qui lui verserait son salaire pour les cinq prochaines années afin de libérer sa charge salariale. Cependant, la ligue espagnole n’a pas accepté cet accord. « Plus tard, nous sommes passés à un contrat de cinq ans pour essayer de rendre la Liga plus flexible, mais ce n’était pas possible non plus », a déploré Laporta.

Un fan montre ses tatouages ​​représentant l'attaquant argentin Lionel Messi alors que les fans se rassemblent devant le stade Camp Nou à Barcelone le 5 août 2021
Un fan montre ses tatouages ​​représentant l’attaquant argentin Lionel Messi alors que les fans se rassemblent devant le stade Camp Nou à Barcelone le 5 août 2021 Pau BARRENA AFP

Le problème du club n’est cependant pas résolu avec le départ de celui qui a été son grand rempart ces dernières années. « Sans Leo, nous n’avons pas non plus rempli le ‘fair-play’. Le plafond salarial est dépassé », a résumé le président, qui a regretté que la situation pandémique que nous vivons ne nous permette pas de célébrer des adieux à la hauteur de l’empreinte que l’Argentin a laissée dans ce club emblématique.

« L’hommage à Messi sera ce qu’il veut et veut faire. Nous le ferions tous les jours pour tout ce qu’il a donné. Mais nous connaissons la situation sanitaire et économique, et cela rend les choses difficiles. J’espère voir l’hommage jour qu’il mérite », a-t-il conclu.

Le duo Leo Messi-FC Barcelone laisse quatre Ligues des Champions, 10 Ligues, sept Coupes du Roi, trois Coupes du Monde des Clubs, trois Super Coupes d’Europe et huit Super Coupes d’Europe dans les vitrines du club. Il laisse également une marque indélébile sur le football espagnol, européen et mondial. La fin d’un âge d’or. Le début, peut-être, du déclin de la bulle financière du football espagnol.