Economie

La richesse minérale de l’Afghanistan désormais assumée par les talibans

Une richesse minière évaluée à plus de 1 000 millions de dollars reste entre les mains du groupe taliban après le retrait des forces occidentales et ouvre l’intérêt économique de pays comme la Chine, avec qui il partage une frontière. L’Afghanistan saura-t-il capitaliser à court terme sur ces ressources inexplorées ?

La manne du futur était entre les mains des talibans. En Afghanistan, il existe de nombreux minéraux considérés comme essentiels à la transition énergétique et climatique auxquels le monde porte un intérêt particulier et qui sont évalués à 1 milliard de dollars.

Alors que le reste de la planète lutte pour abandonner les combustibles fossiles, tels que le pétrole et le gaz, ces métaux sont courants sur les terres afghanes et sont de plus en plus recherchés pour transporter ou stocker de l’électricité.

« L’Afghanistan possède des réserves de bauxite, de cuivre, de fer, de lithium et de terres rares », note le rapport annuel sur les ressources minérales de l’Afghanistan publié en janvier 2021 par le United States Geological Survey.

Une autre ressource précieuse sur le sol afghan est le lithium, qui est utilisé pour le stockage d’énergie dans les batteries ou les parcs solaires et éoliens. L’Union européenne l’a ajouté en 2020 à la liste officielle des 30 matières premières considérées comme « critiques » pour son indépendance énergétique.

Bien que l’abondance totale des minéraux soit importante, la connaissance scientifique de ces ressources est encore à un stade exploratoire. Les géologues britanniques et allemands ont mené les premières études modernes sur les minéraux de l’Afghanistan au XIXe et au début du XXe siècle.

Un rapport conjoint des Nations Unies et de l’Union européenne a estimé la richesse minérale du pays à 1 milliard de dollars, bien que le gouvernement afghan récemment renversé ait déclaré que ces réserves valent trois fois ce montant.

Le cuivre est une autre ressource disponible. Les gisements connus sont estimés à un total d’environ 57,7 millions de tonnes métriques. Aux prix actuels, la valeur est de 516 milliards de dollars.

L’Afghanistan possède également des réserves de minerai de fer de classe mondiale, avec des gisements estimés à 2,1 milliards de tonnes métriques, ce qui représente une valeur de 336,8 milliards de dollars et classe l’Afghanistan parmi les 10 premiers pays au monde pour le fer extractible.

Avec Reuters