Première modification:

Le pilote suisse de 22 ans a décroché sa première victoire professionnelle après deux tentatives frustrées de remporter une étape. La plus longue section de ce Tour de France n'a pas laissé de changements majeurs au classement général, prélude à une étape de montagne difficile.

Ce jeudi 10 septembre, c'était une récompense pour les cyclistes tout-terrain qui cherchaient une victoire d'étape sur un parcours difficile pour que les sprinteurs brillent.

La pause initiale a été menée par Luis León Sánchez (Astana), tout nouveau champion d'Espagne, son compatriote Imanol Erviti de Movistar, Max Walshcheid (NTT Pro Cycling) et Nils Politt (Israel Start-Up-Nation).

Mais ce Tour de France avait une dette impayée avec le Suisse Marc Hirschi, de Sunweb. Il y a à peine quatre jours, le pilote suisse a terminé troisième d'une étape au cours de laquelle il a participé seul à la dernière étape, avant d'être dépassé par les Slovènes Tadej Pogacar et le leader Primoz Roglic à l'arrivée.

Dans cette étape entre Chauvigny et Sarran Corrèze, avec 218 kilomètres, Hirschi a attaqué avec un peu plus de 25 kilomètres à faire. Déjà la fuite initiale avait été maîtrisée et d'autres tentaient de se démarquer, parmi lesquels l'Espagnol Marc Soler (Movistar), relégué au classement général, qui tentait de donner une victoire à son effectif.

Mais Hirschi avait plus de jambes et a réussi à ouvrir un écart de 50 secondes sur ses poursuivants et de deux minutes sur le peloton. À deux kilomètres de l'arrivée, c'était déjà un fait: il était le vainqueur de l'étape, son premier triomphe en tant que professionnel.

"C'est incroyable, j'ai été très proche deux fois et aujourd'hui, je n'ai jamais cru pouvoir y parvenir", a déclaré le cycliste suisse après son exploit.

Calme avant la tempête parmi les favoris?

Parmi les favoris du classement général, il n'y a pas eu de changement, en prélude à une étape difficile dans le Massif Central pour demain. Ils font 191 kilomètres avec sept cols de montagne et sont atteints haut. Ce dernier est un prix de premier ordre avec 5,4 kilomètres à 8,1%.

"Demain sera un jour où des différences seront faites", a déclaré le Colombien Egan Bernal, deuxième au classement général, 21 secondes derrière Roglic.

Tout cela en vue de dimanche et du redoutable Grand Colombier, le top hors catégorie qui finira sûrement par définir les favoris.

Notre guide de TDF 2020.
Notre guide de TDF 2020. © France 24