La France

La France « soutient » l’Espagne après la crise de Ceuta, qu’elle attribue à une « tension diplomatique » avec le Maroc

Il plaide pour la reprise de la coopération avec Rabat et pour « une politique migratoire plus européenne »

MADRID, le 24 mai. (EUROPA PRESS) –

Le secrétaire d’Etat français aux Affaires européennes, Clément Beaune, a qualifié le phénomène migratoire d ‘ »européen » et a déclaré qu’il « soutenait » l’Espagne après un « épisode spécifique » avec le Maroc qu’il attribue à une « tension diplomatique » entre les deux pays voisins.

La migration, a-t-il déclaré, « est un problème européen », quelques heures précisément après que le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a accusé l’Espagne de vouloir que l’Europe « assume » la crise dérivée de la prétendue « entrée frauduleuse » du secrétaire général du Front Polisario , Brahim Ghali.

Le gouvernement français a évité de critiquer le Maroc dans sa première réaction après le pic des arrivées à Ceuta et, par la bouche de Beaune, a prôné la «reprise de la coopération» avec le royaume alaouite. Il a cependant reconnu qu’il y a eu un « épisode spécifique » où « l’Espagne a été mise dans une situation difficile ».

Ainsi, le secrétaire d’État français a déclaré dans des déclarations à la chaîne BFMTV qu’après le « pic » des arrivées et les « images déchirantes » de Ceuta, la France « soutient » l’Espagne, même si elle est allée plus loin et a plaidé pour une meilleure gestion des frontières. et, en général, pour « une politique migratoire plus européenne ».

Beaune a proposé le renforcement de l’agence Frontex aux frontières et aussi un mécanisme de répartition des migrants et des réfugiés, même si sur ce dernier point il a rappelé le rejet de pays comme la Hongrie et la Pologne, qui se sont traditionnellement opposés aux plans de solidarité avec les pays du sud de l’UE. De même, il a choisi de renforcer le développement pour freiner la migration à la source.

gestioninclusive@gmail.com