La France

La France engage des « ressources supplémentaires » pour lutter contre l’immigration en Manche

Le gouvernement français a engagé « des moyens supplémentaires » pour lutter « efficacement » contre l’immigration clandestine en Manche, en pleine tension entre Paris et Londres sur la question migratoire.

Comme l’a rapporté lundi le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, le gouvernement va livrer plus d’une centaine de véhicules « adaptés à la particularité du terrain » de la zone, comme des quads, des 4×4 ou des bateaux de type Zodiac.

En outre, il a transféré via son compte sur le réseau social Twitter que ces médias mobiles seront rejoints par « des équipements de vision nocturne modernes et efficaces, des caméras thermiques » ou 160 projecteurs d’éclairage tactique, entre autres outils. Le plan est doté de onze millions d’euros.

Jusqu’à présent cette année, plus de 24 700 migrants ont traversé le canal illégalement. En raison du nombre élevé de migrants arrivant au Royaume-Uni, les autorités britanniques ont fait pression sur les Français pour les empêcher de s’installer sur ces territoires avec l’idée de traverser plus tard le Royaume-Uni.

Les autorités de Londres et de Paris se reprochent l’augmentation du nombre. La Grande-Bretagne accuse la France d’avoir peu d’officiers sur ses côtes, tandis que la France affirme que les lois du travail britanniques attirent les réfugiés.

De plus, le gouvernement britannique a mis en place un système d’immigration très rigide après le Brexit. La ministre britannique de l’Intérieur, Priti Patel, souhaite qu’il soit plus difficile pour les migrants de demander l’asile à leur arrivée dans le pays européen.