Sport

Avec sa deuxième victoire, Cavendish confirme être le plus rapide ; Van der Poel reste leader du Tour

Mark Cavendish a remporté la sixième étape du Tour 2021 à Châteauroux au sprint, devant le Belge Jasper Philipsen et le Français Nacer Bouhanni. Avec cette deuxième victoire de la semaine, le sprinter Deceuninck-Quick Step se confirme comme le sprinteur le plus rapide du peloton. Et cela se situe à seulement deux victoires du record de tous les temps d’Eddy Merckx à la Grande Boucle. Mathieu van der Poel (Alpecin Fenix) continue de mener le classement général devant Tadej Pogacar (UAE Team Emirates).

Après le coup dur de Tadej Pogacar lors du contre-la-montre de mercredi et avant la longue étape de demain 2 juillet, on s’attendait à ce que l’étape de ce jeudi soit calme. Sur un parcours de 160,6 km entre Tours et Châteauroux presque entièrement plat, la question était de savoir lequel des sprinteurs allait remporter l’étape. Mark Cavendish allait-il réitérer sa victoire ?

La réponse est une confirmation : le coureur de l’île de Man est l’homme le plus rapide du peloton au sprint. Bien lancé par ses coéquipiers Deceuninck-Quick Step il a atteint plus de 70 km/h pour dépasser Jasper Philipsen (Alpecin Fenix) et Nacer Bouhanni (Arkea Samsic), qui collectionne les places d’honneur (pour la troisième fois sur le podium d’une étape) .

« A chaque fois que nous arrivons à Châteauroux, il me semble que l’objectif est différent. Cela fait 10 ans que je n’ai pas gagné ici, donc aujourd’hui c’est très spécial », a déclaré Cavendish qui avait levé les bras dans cette même ville sur le Tour 2011.

Avec cette victoire, le joueur de 36 ans accroît son avance dans le classement par points du meilleur sprinteur. Le Britannique accumule 148 points devant Jasper Philipsen, qui compte 102 points et Nacer Bouhanni, 99. Cavendish conserve toujours le maillot vert, mais à ses yeux il est sur un record historique du Tour de France : celui du plus grand nombre de victoires dans la ‘Grande Boucle’.

L’histoire du cyclisme est jalonnée de chiffres et de noms. L’une des plus célèbres et apparemment inaccessibles sont les 34 victoires d’étape d’Eddy Merckx dans le Tour de France. Un record qui a été établi en 1975 lorsque le Belge a remporté sa dernière étape sur le Tour.

Avant le début de cette compétition, Cavendish a suivi avec 30 victoires. Dans moins d’une semaine, il a 32 ans et à cette vitesse, Mark Cavendish pourrait rattraper Merckx sous peu.

Une journée sans problème pour les grands favoris et une évasion sans espoir

Les favoris ont connu une étape tranquille comme ils en rêvaient après les premiers jours mouvementés de ce Tour. Il n’y a pas eu de mauvaise surprise ni de changements dans le général.

Mathieu van der Poel est toujours vêtu de jaune, huit secondes devant Tadej Pogacar (UAE Team Emirates), le meilleur jeune, et Wout Van Aert (Jumbo Visma) troisième à 30′. Le Français Julian Alaphilippe les suit au classement tandis que Rigoberto Uràn (EF Education – Nippo) continue d’être le coureur latin le mieux placé (septième à 1’29 de van der Poel). L’Equatorien Richard Carapaz (Ineos Grenadiers) est neuvième à 1’44.

Les équipes de sprinteurs n’ont pas voulu laisser la chance d’une victoire d’étape à Châteauroux à d’autres coureurs. Une perspective qui n’offrait pas beaucoup d’espoir à un groupe d’évadés. Malgré cela, huit coureurs ont pris la fuite dans les premiers kilomètres. Mais la présence dans ce groupe d’aventuriers capables d’obtenir la victoire seuls comme Søren Kragh Andersen (vainqueur de deux étapes du Tour 2020) et Kasper Asgreen, autre coureur danois, bien placé au général (onzième à 1.49 de Tadej Pogacar), mis fin à cette tentative.

Ni les équipes de sprinteurs ni les favoris n’ont laissé plus d’une minute à cette fuite. Après 30 kilomètres, le peloton a rattrapé les évadés. Le Belge Greg Van Avermaet (AG2R Citröen) présent lors de la première tentative d’évasion, a lancé une contre-attaque. Il avait jusqu’à 2’30 d’avance sur le peloton et a reçu le soutien de l’Allemand Roger Kluge (Lotto Soudal). Les deux hommes ont résisté jusqu’à trois kilomètres de la ligne d’arrivée.

La plus longue étape du Tour approche

Demain 2 juillet, pour la septième fraction de ce Tour, les coureurs devront parcourir 249 km entre Vierzon et Le Creusot.

L’étape la plus longue de cette édition et une distance inhabituelle sur le Tour. Cela faisait 21 ans que nous n’avions pas vu un si long voyage sur la Grande Boucle. De plus, il aura cinq prix de montagne.

Les aventuriers du peloton parviendront-ils à s’imposer au Creusot (comme Thomas de Gendt, Greg van Avermaet) ou certains des favoris tardifs (comme Miguel Ángel López ou Richie Porte, par exemple) tenteront-ils un coup stratégique pour réduire la différence avec Tadej Pogacar ?

Notre guide avec profils, étapes et itinéraires pour le TDF 2021.
Notre guide avec profils, étapes et itinéraires pour le TDF 2021. ©France24