Sport

Un impressionnant Tadej Pogacar prend le pouvoir sur le Tour écrasant la concurrence

La première étape de montagne a confirmé que Pogacar est le coureur le plus fort du Tour 2021. Le Slovène a attaqué à 30 kilomètres de l’arrivée, à l’avant-dernier sommet de la journée, et personne n’a pu le suivre. Pogacar n’a pas pu rattraper le Belge Dylan Teuns qui a remporté la victoire dans cette huitième étape, bien que le Slovène ait pris le maillot jaune de leader du général avec d’énormes écarts sur ses rivaux. Le Colombien Rigoberto Urán est quatrième au classement général et l’Équatorien Richard Carapaz sixième.

Il n’a même pas attendu la dernière relance pour lancer son attaque. Une seule accélération dans la montée du Col de Romme, à 30 kilomètres de l’arrivée, a suffi à Tadej Pogacar (UAE Team Emirates) pour battre ses rivaux lors de cette première étape alpine.

Richard Carapaz était le seul à essayer de suivre le jeune Slovène, mais il n’a pas pu tenir plus d’un kilomètre. L’actuel champion du Tour ne voulait avoir personne sur ses roues. Pogacar a gravi le Col de la Romme et le Col de la Colombière – deux prix de première classe – avec une cadence de pédalage impressionnante, à plus de 20 kilomètres à l’heure en montée.

Devant lui, dix-huit hommes en fuite avaient jusqu’à 7 minutes d’avance. La plupart ont vu le jeune homme vêtu de blanc passer à toute vitesse. Le coureur de l’UAE Team Emirates a raté Dylan Teuns, qui a franchi la ligne d’arrivée en premier au Grand Bornand. Le Belge de l’équipe Bahrain Victorious remporte ainsi cette huitième fraction du Tour.

L’Espagnol Ion Izagirre (Astana) a terminé sa deuxième partie d’étape, à 44 secondes de Teuns. Le Canadien Michaël Woods a terminé troisième à 47 secondes, juste devant Pogacar. Les principaux rivaux du Slovène comme Richard Carapaz et Rigoberto Urán sont arrivés plus de 3 minutes plus tard.

De manière générale, le Néerlandais Mathieu van der Poel qui menait la course dès la deuxième étape n’a pas pu suivre son rêve en jaune. Pogacar est le nouveau leader avec 1’48 d’avance sur le Belge Wout van Aert (Jumbo Visma). Le troisième est le coureur kazakh Alexey Lutsenko (Astana – Premier Tech) avec 4’38. Ils sont suivis du Colombien Rigoberto Urán (EF Education Nippo) en 4’46, du Danois Jonas Vingegaard (Jumbo Visma) en 5’00 et de l’Equatorien Richard Carapaz en 5’01.

Geraint Thomas et Primoz Roglic à plus de 30 minutes

Le début de la scène ressemblait à un festival de feux d’artifice avec des attaques de toutes parts. Inspirés par le scénario déchaîné d’hier, de nombreux coureurs ont cherché à se lancer dans l’aventure depuis leur départ d’Oyonnax.

Le parcours débutait par une montée de cinq kilomètres pour accéder à la forêt d’Echallon, qui n’était même pas classée prix de montagne. De quoi booster les attaques et blesser deux des favoris de ce Tour 2021 : le Britannique Geraint Thomas (Ineos Grenadiers) et le Slovène Primoz Roglic (Jumbo Visma), qui continue de perdre des illusions après sa chute dans la troisième étape.

Après 80 kilomètres de course, ils perdaient plus de 8 minutes sur le reste des favoris. Au final, ils ont franchi la ligne d’arrivée plus de 35 minutes après Dylan Teuns. Le cauchemar continue également pour le Colombien Miguel Ángel López (Movistar), victime d’une chute et arrivé 21’47 en retard.

Poels, nouveau roi de la montagne

Parmi les assaillants du jour figurait Wouter Poels (Bahrain Victorious). Il s’élançait seul avant le premier prix de montagne du jour, la Côte de Copponex (troisième catégorie, 6,5 kilomètres à 4,4 %) et la Côte de Menthonnex-en-Bornes (quatrième catégorie, 2,7 kilomètres à 4,9 %).

Un groupe de dix-sept poursuivants s’est formé derrière Poels, avec les Colombiens Nairo Quintana (Arkea Samsic) et Sergio Henao (Qhubeka NextHash). Ils ont rattrapé Wout Poels avant la Côte Mont Saxonnex, premier prix de catégorie du jour (5,7 kilomètres à 8,3%) et de cette édition du Tour.

Wout Poels est d’abord remonté au sommet pour devenir le roi de la montagne. A ce moment, le groupe comptait plus de 5’30 sur l’escouade des favoris. Michael Woods (Isreal Strat up nation) s’est échappé lors de la montée du Col de Romme. Il est rejoint au Col de la Colombière par Dylan Teuns (Bahrain Victorious) qui part seul pour remporter l’étape.

Demain, la neuvième étape du Tour, est encore plus difficile, avec cinq prix de montagne entre Cluses-Tignes. Un parcours de 144,9 kilomètres avec 51,2 dénivelés. Les coureurs atteindront plus de 2000 mètres de haut. L’ascension du Col du Pré (hors catégorie, 12,6 kilomètres à 7,7%) et la montée finale, la Montée de Tignes (21 kilomètres à 5,6%, première catégorie), devraient être les lieux clés de la victoire d’étape et des attaques des favoris.

Les rivaux de Pogacar tenteront-ils de l’attaquer ? Ou la supériorité des Slovènes est-elle telle qu’ils ne se battront que pour des postes d’honneur ?

Notre guide avec profils, étapes et itinéraires pour le TDF 2021.
Notre guide avec profils, étapes et itinéraires pour le TDF 2021. ©France24

gestioninclusive@gmail.com