Première modification: Dernière modification:

Le Colombien s'est imposé au sprint dans la deuxième étape de la course. Son équipe, Team UAE, a commencé avec trois coureurs de moins pour avoir été en contact avec un cas positif. Le leader général est toujours l'Autrichien Felix Grossschartner.

Fernando Gaviria est un survivant non seulement du Covid-19, mais aussi des coups durs du cyclisme. L'année dernière, il n'a pas pu assister au Tour de France en raison d'une blessure qui l'a également contraint à quitter le Giro d'Italia tôt.

Déjà guéri physiquement, il a eu la malchance de devenir l'un des premiers athlètes de haut niveau à attraper le nouveau coronavirus en mars de cette année. Le Colombien a vaincu la maladie dans son pays natal et, ce mercredi 29 juillet, a démontré qu'il n'avait pas perdu ses qualités de sprinter.

Le pilote du Team UAE a remporté la deuxième section du Tour de Burgos entre Catrojeriz et Villadiego avec 168 kilomètres et un profil plat, idéal pour les «sprinters».

Il y a eu une évasion de cinq cyclistes qui a été chassé à 15 kilomètres à parcourir, lorsque le rythme s'est accéléré avec Gaviria, le Français Arnaud Demare (Groupama-FDJ) et l'Irlandais Sam Bennett (Deceunink-Quick Step), favoris pour prendre le victoire d'étape.

Gaviria a exposé comme le plus expérimenté et est entré le premier dans le dernier virage, à quelques mètres de l'arrivée. C'était une manœuvre risquée qui s'est soldée par une tragédie avec la chute d'Enrique Sanz, de Kern Pharma, qui n'a finalement pas affecté le peloton.

Ce geste suffisait à la cafetière pour lever à nouveau les bras à l'arrivée. "C'est l'une des victoires qui a le meilleur goût cette année car, après tout, une pause, après avoir passé le virus, après avoir été à la maison sans savoir si je courrais encore cette année, pouvoir décrocher une victoire est trop beau" , il prétendait.

Au classement général, il n'y a pas eu de changement de poids et l'Autrichien Felix Grossschartner, de Bora, qui a surpris lors de la première journée, reste en tête avec huit secondes d'avance sur le second.

Trois cyclistes séparés dans l'aperçu de la haute montagne

La journée a commencé par de mauvaises nouvelles pour l'équipe de Gaviria. Le Team UAE a annoncé que trois de ses coureurs avaient été en contact avec un cas positif et devaient être isolés.

Ce sont Cristian Muñoz, Camilo Ardila et Sebastián Molano, tous colombiens. Selon Joxean Matxin, directeur de l'équipe, ils se sont rendu compte au petit déjeuner ce mercredi qu'ils avaient été en contact avec une personne infectée.

Par conséquent, la victoire de Gaviria a plus de mérite. Lui et sa famille couraient avec trois membres de moins.

Ces cas rejoignent ceux d'Itamar Einhorn et d'Alex Dowsett de Israel Startup Nation, qui ont été limogés mardi pour avoir été en contact avec un collègue affecté par Covid-19.

Pour ce jeudi, Fernando et les autres sprinteurs donnent la vedette aux grimpeurs. Dans la troisième étape de la Vuelta a Burgos, les coureurs parcourent 150 kilomètres entre Sargentes de Las Loras et Picón Blanco avec quatre ports de troisième catégorie et une arrivée dans l'un d'une catégorie spéciale.

Avec France 24 et EFE