La France

Trois militaires français tués dans un attentat à la bombe dans le nord du Mali

MADRID, 28 déc. (EUROPA PRESS) –

Trois soldats français ont été tués lundi par l’explosion d’une bombe déclenchée par leur véhicule blindé dans la région de Hombori, dans le nord du Mali, a rapporté lundi le président français Emmanuel Macron.

« Le président de la République a connu avec grand regret la mort ce matin au Mali de trois soldats français du premier régiment de chasseurs de Thierville-sur-Meuse », a rapporté Macron dans un communiqué officiel de l’Elysée.

Parmi les tués figurent le chef de brigade Tanerii Mauri, le chasseur de 1re classe Quentin Pauchet et le chasseur de 1re classe Dorian Issakhanian.

« Son véhicule blindé a été touché par un engin explosif improvisé alors qu’il participait à une opération dans la région de Hombori », a expliqué Macron.

Le président français a également transmis son « plus grand respect à la mémoire de ces soldats morts pour la France dans l’accomplissement de leur mission ».

L’opération Barkhane a été lancée par la France en août 2014 et implique 5100 soldats déployés avec pour mission de lutter contre le terrorisme et de soutenir les forces armées des pays du Sahel pour stabiliser la situation sécuritaire dans la région.

gestioninclusive@gmail.com