Culture

« The Crown » et « The Mandalorian » l’emportent aux Emmy Awards 2021

L’Académie américaine des arts et des sciences de la télévision a annoncé mardi ses candidats à la 73e édition des Emmy, les récompenses les plus importantes sur le petit écran qui se tiendra le 19 septembre. La série royale britannique produite par Netflix et la série Star Wars à égalité avec 24 nominations. Derrière ces deux-là se trouvait la production Marvel ‘WandaVision’, avec 23 nominations.

La chaîne HBO et la plateforme numérique Netflix sont en tête des Emmy Awards cette année, dans le cadre de sa deuxième édition en pleine pandémie. Cela a été annoncé par la Television Academy, qui a présenté la liste des nominations pour sa 73e nomination des prix les plus importants de l’industrie de la télévision.

Côté Netflix, la plateforme a réalisé 24 nominations pour la quatrième saison de ‘The Crown’ de Peter Morgan. Le drame sur la vie de la reine Elizabeth II d’Angleterre, la qualité de ses scénarios et de ses interprètes, avec des rôles pour Diana of Wales et Margaret Thatcher, en ont fait une favorite.

Parallèlement à l’histoire de la royauté britannique, ils sont nominés pour la meilleure série dramatique « The Boys », « Bridgerton », « The Handmaid’s Tale », « Lovecraft Country », « The Mandalorian », « Pose » et « This is Us ».

Côté comédie, les séries en compétition sont « Black-ish », « Cobra Kai », « Emily in Paris », « Hacks », « The Flight Attendant », « The Kominsky Method », « Pen15 » et « Ted Lasso ». Remporter ce dernier serait le premier grand triomphe pour Apple TV+, une plateforme qui n’est pas encore en ligne depuis deux ans.

Cependant, la grande surprise a été l’inclusion de ‘Emily in Paris’, la série Netflix qui raconte la vie d’une jeune Américaine récemment arrivée dans la capitale française, pleine de lieux communs et critiquée pour sa nomination aux Golden Globes, en raison de l’invitation de l’un de ses membres à se rendre en France.

D’autre part, « WandaVision », « Mare of Easttown », « I May Destroy You », « The Queen’s Gambit » et « The Underground Railroad » concourront pour l’Emmy de la meilleure série limitée (mini-série), une catégorie qui s’est renforcé ces dernières années.

« WandaVision » et « Mare of Easttown » menacent de détrôner « The Queen’s Gambit », la série Netflix qui a déclenché en 2020 une fièvre mondiale des échecs et sera également mesurée par rapport à « I May Destroy You » et « The Underground Railroad », deux fictions applaudi pour avoir traité des problèmes tels que les abus sexuels et le racisme.

Catégorie d’acteurs et actrices, plus la part latine

Les multiples catégories de performances permettent à chaque édition des Emmy de voir les visages les plus connus de la saison. La compétition la plus intéressante cette année sera celle de la meilleure actrice principale dans une mini-série, dans laquelle trois des meilleures performances de l’année seront battues : Kate Winslet (pour ‘Mare of Easttown’), Anya Taylor-Joy (pour ‘ The Queen’s Gambit’) et Elizabeth Olsen (pour ‘Wandavision’).

Dans la partie masculine, l’acteur Jason Sudeikis aurait le prix presque garanti pour son personnage dans ‘Ted Lasso’, la satire pour laquelle il a également une double nomination en tant que scénariste.

Parmi la part latino de ces Emmy Awards, se distinguent les nominations de Lin-Manuel Miranda, devenu une référence pour la communauté hispanique aux États-Unis grâce au phénomène « Hamilton ». Il y a aussi Anthony Ramos, nominé aux Emmy pour le meilleur second rôle masculin pour l’adaptation de cette comédie musicale ; Anya Taylor-Joy, née aux États-Unis et d’origine argentine et espagnole, pour sa participation à « The Queen’s Gambit » et Rosie Pérez (« The Flight Attendant »).

Cette actrice d’origine portoricaine sera en compétition contre Aidy Bryant (« Saturday Night Live »), Hannah Einbinder (« Hacks »), Kate McKinnon (« Saturday Night Live »), Cecily Strong (« Saturday Night Live »), Juno Temple ( ‘Ted Lasso’) et Hannah Waddingham (‘Ted Lasso’).

De plus, l’actrice portoricaine Mj Rodríguez a obtenu une nomination aux Emmy Awards de la meilleure actrice pour la série « Pose ». L’artiste est la première femme transgenre à obtenir cette reconnaissance pour un rôle de premier plan.

Avec EFE et Reuters

gestioninclusive@gmail.com