Première modification: Dernière modification:

Le cycliste slovène l'a emporté dans la deuxième étape, un triomphe qui valait la peine de retirer le leadership de la compétition à son coéquipier Wout van Aert. La journée a été douce-amère pour les Colombiens puisque si certains ont déduit des secondes au leader, d'autres n'ont pas pu suivre le rythme du test ou ont subi des chutes comme ce fut le cas pour Sergio Higuita.

Le deuxième jour de l'événement français, qui sert de prélude au Tour de France, comprenait un parcours de 135 kilomètres avec quatre cols exigeants, dont le Col de Porte de 17 kilomètres et situé au-dessus de la ligne d'arrivée.

Malgré le caractère exigeant du parcours, Roglic (membre de l'équipe Jumbo – Visma) n'a eu aucun problème à maintenir la stratégie de Team Ineos et a surpris avec un tir puissant dans les derniers mètres qui lui a valu la victoire.

Le Slovène a signé un temps de 3 heures, 39 minutes et 40 secondes, lui permettant un avantage de 12 secondes sur le Français Thibaut Pinot (Groupama-FDJ) et l'Allemand Emanuel Buchmann de Bora-Hansgrohe, respectivement deuxième et troisième de l'étape. et Roglic escortes au classement général.

Des hauts et des bas pour les cyclistes colombiens

Ce jour-là, les coureurs colombiens ont présenté des résultats très différents, mais malgré cela, le pays compte quatre coureurs dans le top 10 du classement général.

La journée a laissé un goût amer pour Egan Bernal qui a vu l'effort disparaître à la fin avec la réaction de Roglic. Le Colombien, vainqueur du Tour de France en 2019, a franchi la ligne d'arrivée en dixième position et a chuté d'une place au classement général à 16 secondes du leader.

Nairo Quintana (Team Arkea – Samsic) est entré dans la cinquième étape et a déduit 20 secondes au leadership qui lui ont permis de prendre la sixième place du tableau général. Derrière Quintana, Miguel Ángel López (Astana Pro) et Daniel Martínez (Education First) ont franchi la ligne.

Deux cyclistes Education First n'ont pas pu conclure une bonne performance. Rigoberto Urán a été dépassé par le rythme de la compétition et est entré en 24e position de l'étape. Sergio Higuita a subi une chute à 21 kilomètres de l'arrivée.

La troisième étape de la compétition, qui durera jusqu'à dimanche prochain, comprendra un parcours de 157 kilomètres qui reliera les villes de Corenc et Saint-Martin-de-Belleville. L'itinéraire comportera deux cols de montagne (l'un très demandé) et un sprint.

Avec EFE et Reuters