Le deuxième vice-président des Cortes régionales et député régional du Parti populaire de Castille-La Manche, Santiago Lucas-Torres, a regretté ce samedi « le manque de combat et l’inaction » du gouvernement socialiste de Page face aux problèmes auxquels sont confrontés les agriculteurs. et les éleveurs de la région. Le député régional a également critiqué le fait que le leader de l’Exécutif régional n’ait pas désapprouvé les déclarations et l’attitude de l’ancien ministre français Segolénè Royal, « qui a bouleversé la campagne espagnole et ses produits ».

Cela a été déclaré lors d’une conférence de presse à Campo de Criptana, Ciudad Real, où il a déclaré que « la campagne espagnole est en train de mourir » et qu’en Castille-La Manche, les agriculteurs voient comment Page et son ministre de l’Agriculture, Julián Martínez-Lizán Ils sont  » souscrivant à l’inaction », au cours d’une année qu’il a qualifiée de « très mauvaise ».

« Les agriculteurs ne peuvent pas supporter cette situation encore une minute », a déclaré Lucas-Torres, qui a évoqué la chute des prix à des valeurs « d’il y a douze ans », avec des coûts de production de plus de 130 pour cent par rapport à il y a quatre ans, « et aucun agriculteur ne peut supporter cela. »

Le député populaire a déclaré que l’aide promise par Page pendant la campagne n’a pas été versée.

Santiago Lucas-Torres a également évoqué les épisodes survenus cette semaine aux frontières avec la France au cours desquels plusieurs camions de la région ont été attaqués par des manifestants français, faisant référence au transport en provenance de divers points de la région comme Pedro Muñoz, Corral de Almaguer ou Campo de Criptana, entre autres.

Lucas-Torres a également critiqué les négociations sur la PAC, qu’il a qualifiées d’écologistes et préparées uniquement pour les régions du nord de l’Europe. Dans ce sens, il a qualifié les écorégimes de la PAC de « non-sens » pour Castilla-La Mancha, demandant au gouvernement de Castilla-La Mancha « de se ressaisir, de travailler et de faire ses devoirs ».

Lucas-Torres ha concluido afirmando que el PP de Castilla-La Mancha defenderá y peleará por los agricultores y ganaderos de la región, comenzando por el Pleno de Cortes del jueves 8 de febrero, y ha anunciado que la formación apoyará las movilizaciones agrarias en Castilla -La tache.

A lire également