Sport

Pogacar réitère sa victoire dans les Pyrénées trois jours après avoir remporté son deuxième Tour

Dans un scénario similaire à celui du mercredi 14 juillet, la dernière étape de montagne du Tour s’est soldée par une nouvelle victoire de Tadej Pogacar à Luz Ardiden, deux secondes devant le Danois Jonas Vingegaard et l’Equatorien Richard Carapaz. C’est la troisième victoire d’étape pour le Slovène de 22 ans qui remporte également le maillot de meilleur jeune et roi de la montagne. Après une autre journée difficile, le Colombien Rigoberto Urán est tombé 10e au général.

Tadej Pogacar survole le Tour de France et observe depuis son trône ses rivaux qui tentent de rivaliser avec lui. Vêtu de son T-shirt jaune, Pogacar ressemble à un roi qui veut réaffirmer sa domination sans partager la gloire avec qui que ce soit. Chaque fois que l’occasion se présente, le Slovène affiche sa force.

Pour la troisième fois de ce Tour 2021, Pogacar a remporté l’étape sans discussion le 15 juillet. La scène de cette fraction 18 entre Pau et Luz Ardiden était une répétition de l’étape 17 d’hier mercredi entre Muret et Saint-Lary-Soulan.


Comme hier, les Français – qui n’ont remporté qu’une seule victoire d’étape pour l’instant, lors de la première journée avec Julian Alaphilippe – ont courageusement tenté de remporter ce dernier tour en montagne.

La première évasion a été composée par Julian Alaphilippe (Deceuninck – Quick Step) et Pierre-Luc Périchon (Cofidis) qui ont été rejoints par Matej Mohoric (Bahrain Victorious), Christopher Juul-Jensen (BikeExchange Theme) et Sean Bennett (Team Qhubeka NextHash).

Le champion du monde français a pris les points du prix de la montagne dans la Côte de Loucrup (km 54) et dans le sprint intermédiaire de Pouzac (km 62). Mais cette échappée n’a jamais obtenu plus de 1,50 d’avance sur le peloton. Alaphilippe et Mohoric ont entamé l’ascension du Tourmalet poursuivis par un groupe de sept coureurs dont les Français David Gaudu (Groupama FDJ) et Pierre Latour (TotalEnergies). Sur le chemin, ils se sont rencontrés pendant quelques kilomètres avant que Gaudu et Latour ne s’échappent pour franchir en premier le sommet du Tourmalet.

Ineos Grenadiers a préparé le terrain pour Carapaz en vain

Dans le peloton, les UAE Team Emirates de Tadej Pogacar et Ineos Grenadiers de Richard Carapaz n’ont pas voulu laisser beaucoup de temps aux échappés et dès le Tourmalet ils ont imposé un rythme soutenu. Un rythme que Rigoberto Urán (EF Education – Nippo) n’a pas pu suivre. Le coureur colombien, qui avait perdu du temps hier, a également raté quelques minutes sur cette étape des Pyrénées qui l’ont fait chuter à la 10e place du général.


A la descente du Tourmalet, David Gaudu est parti seul mais au pied de la dernière montée du jour, vers Luz Ardiden (hors catégorie. 13,3 km à 7,4 %), le Français n’avait que 20 secondes d’avance sur les favoris.

A 9 kilomètres de l’arrivée, le groupe Maillot Jaune emmené par les Ineos Grenadiers absorbe Gaudu. Les grégaires de Carapaz, Tao Geoghegan Hart et Jonathan Castroviejo, ont poursuivi sur un rythme soutenu la préparation d’une offensive de Carapaz.

Mais à 3 kilomètres de l’arrivée, c’est Pogacar lui-même qui a fait exploser ce groupe avec une première accélération. Les seuls qui ont réussi à suivre le leader étaient Jonas Vingegaard et Sepp Kuss (Jumbo Visma), Richard Carapaz et Enric Mas (Movistar). Pogacar n’a laissé aucune chance à ses rivaux. Dans les derniers kilomètres, comme hier, il s’impose devant Vingegaard et Carapaz.

Le podium final semble acquis

Au classement général, Tadej Pogacar compte désormais 5’45 d’avance sur Jonas Vingegaard et 5’51 sur Richard Carapaz. Tout semble indiquer que les trois coureurs devraient monter sur le podium ce dimanche à Paris. Derrière eux, Ben O’Connor à 8’18 (AG2R- Citröen) et Wilco Kelderman à 8’50 (Bora Hansgrohe). Rigoberto Urán, deuxième au général jusqu’à la 16e étape, est désormais dixième à 16’25.

Pogacar est également en tête du classement des jeunes et de la montagne. Comme lors du Tour 2020, le Slovène pourrait prendre ces trois maillots.

Vendredi, les coureurs quitteront Mourenx pour rejoindre Libourne après avoir parcouru 207 km à plat. Une étape qui semble promise à des sprinteurs comme Mark Cavendish (Deceuninck-Quick Step) qui pourrait à nouveau marquer l’histoire en remportant sa 35e victoire du Tour de France au sprint, en battant Eddy Merckx.

Notre guide avec profils, étapes et itinéraires pour le TDF 2021.
Notre guide avec profils, étapes et itinéraires pour le TDF 2021. ©France24

gestioninclusive@gmail.com