Première modification:

Pour cette première arrivée en hauteur, Primoz Roglic s'est imposé au sprint d'Orcières-Merlette devant son compatriote Tadej Pogacar. Le Slovène confirme son statut de favori pour cette édition du Tour de France. Au général, le Français Julian Alaphilippe conserve la tête.

En cette quatrième journée de compétition, les attentes se sont concentrées sur la première arrivée en hauteur. Bien qu'il n'ait pas déterminé le classement final, les premiers enseignements de cette édition peuvent être jetés.

Le premier est une confirmation. Primoz Roglic (Jumbo-Visma) est le grand favori de ce Tour 2020. Le Slovène a dominé tous ses rivaux dans les derniers mètres de la montée finale. Il a lancé son sprint au dernier virage et personne n'a pu le suivre. Une première victoire comme une belle démonstration de force et un message clair pour leurs adversaires: les candidats au classement général devront être très solides pour le surmonter.

La deuxième leçon de la journée est que Julian Alaphilippe, comme en 2019, défendra le maillot jaune de toutes ses forces. Malgré le manque de coéquipiers de Deceuninck-Quick Step dans les 4 derniers kilomètres, le Français a réussi à suivre le rythme de l'équipe Jumbo-Visma.

La troisième leçon de la journée est que les coureurs latinos sont présents. Si aucun n'a pu contester la victoire à Roglic, cinq Colombiens ont terminé parmi les 15 premiers de l'étape. Nairo Quintana a terminé quatrième, Miguel Angel López sixième et Egan Bernal septième.

La journée a été marquée par une longue évasion. Six hommes ont chargé dès le premier kilomètre de Sisteron. Parmi eux, le coureur le mieux placé au classement général était le Français Alexis Vuillermoz (46e, à 3'53).

L'équipe Deceuninck-Quick Step, dirigée par le leader Julian Alaphilippe, a contrôlé la différence pour que le temps des évadés ne dépasse pas quatre minutes. Peu à peu le temps entre le groupe de tête et le peloton s'est réduit grâce au rythme imposé par l'équipe belge, jusqu'à ce que le lot les atteigne à 7 km de la ligne d'arrivée.

Quatre Colombiens dans le top 10 du général

La classification générale commence à être plus claire. Au départ de cette quatrième étape, les 35 premiers au général étaient en 17 secondes. À la fin de la journée, ce groupe a été réduit à 24 noms regroupés en 45 secondes. Le futur vainqueur du Tour en fait partie.

Julian Alaphilippe a quatre secondes d'avance sur Adam Yates (Mitchelton-Scott), sept sur Primoz Roglic et 11 sur le jeune Slovène Tadej Pogacar (UAE Team Emirates).

Aux positions suivantes, on retrouve sept coureurs sud-américains dans le top 25. Le premier est Egan Bernal situé à la sixième place et 17 secondes derrière Alaphilippe, ainsi que Esteban Chaves (huitième), Nairo Quintana (neuvième), Miguel Angel López ( dixième) et Rigoberto Urán (quinzième). Sergio Higuita et Richard Carapaz ont perdu des secondes en finale et sont désormais vingt et unième et vingt et unième à 45 secondes du leader.

Il n'y a pas eu beaucoup de changements dans les autres classifications. Peter Sagan porte toujours son maillot vert en tant que meilleur sprinter, même si Sam Bennett (Quick-Step) a atteint le même nombre de points que le Slovaque aujourd'hui (83 pour les deux). Le Français Benoît Cosnefroy (AG2R-La Mondiale) continue de mener la montagne. Tadej Pogacar porte le meilleur maillot blanc junior.

Pour la cinquième étape demain, 2 septembre, les cyclistes descendront des Alpes pour prendre la direction de Privas. 183 km principalement en descente mais avec une arrivée sur une légère montée. Un terrain qu'Alaphilippe pourrait utiliser pour gagner de précieuses secondes bonus et se donner un peu plus d'air au général.

Notre guide de TDF 2020.
Notre guide de TDF 2020. © France 24