Culture

Netflix balaie les nominations pour les Golden Globes 2021 avec 42 nominations

Les prix qui récompensent les meilleures productions cinématographiques et télévisuelles aux États-Unis et dans le monde ont annoncé leur liste de nominations pour cette année. La plate-forme numérique Netflix est en tête de liste avec «Mank», «The Trial of the Chicago 7» et la série «The Crown».

Le dimanche 28 février, la 78e édition des Golden Globes Awards pour les séries et les films les plus votés par les membres de la Hollywood Foreign Press Association (HFPA), un groupe d’environ 90 journalistes qui sélectionnent leurs productions télévisées et cinématographiques préférées, en divisant entre la comédie et le drame.

Pour la quatrième fois, les actrices Tina Fey et Amy Poehler animeront l’événement, qui se déroulera virtuellement le dimanche 28 février au départ de New York et Los Angeles.

Dans une année atypique en raison de la pandémie de Covid-19, le service de visionnage en direct a mené les nominations, car l’éclosion de la crise sanitaire a forcé la fermeture de pratiquement tous les théâtres du monde.

La plateforme numérique Netflix a dominé ce mercredi dans les nominations avec ‘Mank’ et ‘The Trial of the Chicago 7’. Les deux productions ont été celles qui ont reçu le plus de nominations, mais elles devront surpasser «Nomadland», le favori jusqu’à présent dans la saison des récompenses hollywoodiennes.

‘Mank’, le grand nominé cette année

Netflix s’est classé aux Golden Globes avec 22 nominations à l’écran, suivi par Amazon Studios avec sept nominations.

Le film ‘Mank’, avec six nominations, et le drame politique ‘The Trial of the Chicago 7’, avec cinq options de statuette, étaient les films les plus nominés et les deux paris les plus importants de Netflix pour cette édition des Globes of Gold.

Le film «Nomadland», qui a jusqu’à présent balayé la saison des récompenses hollywoodiennes, a remporté quatre nominations.

Le long métrage mettant en vedette Frances McDormand a remporté le Lion d’or à Venise, a remporté le Toronto Audience Award (TIFF) et a été reconnu par la critique aux États-Unis (meilleur film pour la National Society of Film Critics et pour la presse de Chicago, Boston et Houston. , entre autres)

‘La Couronne’, le joyau de la couronne de Netflix

À la télévision, la plateforme numérique Netflix arrive en tête de liste avec 20 nominations, suivie de HBO avec 7 nominations.

Les deux plateformes se disputent le contrôle des récompenses américaines depuis plusieurs années, mais cette fois, Netflix est le joueur dominant aux Golden Globes.

«The Crown», «Ozark», «The Queen’s Gambit» et «Unorthodox» sont quelques-uns des phénomènes télévisuels qui ont reçu la mention du HFPA, qui a également livré des surprises très inattendues comme la candidature d ‘«Emily in Paris».

De cette manière, Netflix a des participations dans tous les genres: séries dramatiques, séries comiques et séries limitées (mini-séries).

La série «The Crown» est la grande favorite cette année avec six nominations. Parmi ses interprètes, il y a plusieurs nominations: une pour l’actrice Olivia Colman comme meilleure actrice principale, une autre pour Josh O’Connor, qui joue le prince de Galles, et aspire à remporter le prix de la meilleure performance. La série anglaise est suivie de la comédie «Schitt’s Creek», avec cinq nominations.

«The Crown» sera en concurrence avec «Lovecraft Country», «The Mandalorian», «Ratched» et «Ozark» pour la meilleure série dramatique.

Pluie de critiques après les nominations

Les critiques des médias spécialisés à Hollywood ne manquaient pas après que les nominations aux Golden Globes aient été connues.

Les omissions portent cinq noms éminents: Zendaya, Meryl Streep, Tom Hanks, Sophia Loren et Spike Lee, qui malgré l’éblouissement du public et des critiques, n’ont pas convaincu le groupe de journalistes qui ont choisi ces prix.

Certains médias américains ont été très durs pour organiser les prix. «Deadline» a qualifié certaines élections de «blague» et le «Los Angeles Times» a accompagné la liste d’un article plutôt critique.

Avec Reuters, EFE et les médias locaux

gestioninclusive@gmail.com