Sport

Mathieu van der Poel remporte la deuxième étape et enlève le jaune à Alaphilippe

Le Néerlandais de l’équipe Alpecin Fenix ​​a été le plus fort dans la double ascension de Mûr-de-Bretagne et a tout pris. Le petit-fils de Raymond Poulidor a remporté l’étape, les primes, récupéré le maillot jaune et le maillot de la montagne, réalisant ainsi un rêve familial. Van der Poel arrive 6 secondes devant Tadej Pogacar et Primoz Roglic. Au général, il compte 8 secondes sur Julian Alaphilippe et 13 sur Tadej Pogacar. Le Colombien Sergio Higuita continue d’être le meilleur latino-américain.

En l’honneur de ‘Poupou’. Mathieu van der Poel voulait tenir une promesse qu’il avait faite à son grand-père maternel, Raymond Poulidor, décédé en novembre 2019 et pour qui il avait beaucoup d’affection. Poulidor, ‘Poupou’ comme le surnomme les Français, était un grand cycliste des années 60-70, connu comme « l’éternel deuxième » du Tour de France puisqu’il a terminé trois fois deuxième et cinq fois troisième de la Grande Boucle.Raymond Poulidor Il n’a jamais réussi à porter du jaune sur le Tour. Mathieu van der Poel voulait le faire. Samedi lors de la première étape, il n’a pas pu rivaliser avec Julian Alaphilippe (Deceuninck – Quick step). Au général, il était à 18 secondes du Français. deuxième étape Elle lui a offert une seconde chance de tenir sa promesse, il avait une stratégie claire pour prendre le fameux maillot jaune et son plan a été parfaitement exécuté.

Van der Poel deux fois premier au sommet de Mûr-de-Bretagne

Pour prendre le maillot jaune d’Alaphilippe, Mathieu van der Poel a dû retirer du temps au Français. Gagner l’étape ne suffisait pas. Je devais faire la différence. Et il savait que cette étape offrait un double bonus à chaque ascension du Mûr-de-Bretagne. Ainsi dans la première ascension de Mûr-de-Bretagne (prix de troisième catégorie, 2 km à 6,9%) van der Poel a lancé son attaque. Personne ne l’a poursuivi. Le Néerlandais a couronné ce prix de la montagne et a pris 8 secondes de bonus pour le général, devant Tadej Pogacar (5 secondes de bonus) et Primoz Roglic (2 secondes). Julian Alaphilippe passe à la quatrième place suivi de Richard Carapaz (Ineos Grandiers).

Van der Poel a dû déduire 11 secondes supplémentaires pour vaincre Alaphilippe au classement général. Dans la montée finale vers Mûr-de-Bretagne, il attaque à nouveau à 800 mètres de l’arrivée et personne ne peut le suivre. Il a franchi la ligne d’arrivée avec six secondes d’avance sur Pogacar et Roglic et huit secondes sur Alaphilippe. Avec le bonus de 10 secondes accordé à la victoire d’étape, Mathieu van der Poel s’est habillé en jaune. Il est le nouveau leader du Tour, avec huit secondes d’avance sur Julian Alaphilippe.

La bataille entre Pogacar et Roglic pour le général est déjà lancée

Pour Tadej Pogacar (UAE Team Emirates), champion actuel et Primoz Roglic (Jumbo Visma), deuxième du Tour 2020, chaque seconde compte. Ni l’un ni l’autre ne veulent perdre de temps avec leur rival. Dans les deux promotions de Mûr-de-Bretagne, ils se sont battus derrière van der Poel pour obtenir les bonus. Les deux fois, Pogacar a dépassé Roglic. Permettant au Slovène de 22 ans de dépasser son compatriote au classement général d’une seconde et de prendre la troisième place à treize secondes de van der Poel. La bataille entre les deux grands favoris pour la victoire ne fait que commencer.

Au classement général, Sergio Higuita (EF Education-Nippo) occupe la huitième place, à 26 secondes du maillot jaune. Il est toujours le meilleur coureur latino. Les Colombiens Nairo Quintana (Arkea Samsic), Esteban Chaves (Team Bike Exchange) et Rigoberto Urán (EF Education-Nippo) sont situés dans les cases 14,15 et 16, également à 26 secondes du leader. L’Equatorien Richard Carapaz est dix-huitième à 31 secondes.

Ide Schelling quitte le maillot de la montagne, Alaphilippe en vert

Comme hier, six hommes ont pris la fuite dans les premiers kilomètres. Comme hier également parmi les évadés figuraient Ide Schelling (Bora-Hansgrohe) et Anthony Perez (Cofidis). Les deux en compétition pour le maillot des graines rouges du roi de la montagne. Comme hier, le Néerlandais Ide Schelling dépassait le Français et prévoyait de conserver la tête de ce classement particulier. C’était sans compter sur van der Poel qui avec ses deux ascensions depuis Mûr-de-Bretagne accumulait 4 points de la montagne, tout comme Schelling. Le Néerlandais est en tête du classement pour avoir couronné les prix de montagne les plus difficiles.

Mais comme hier, les évadés n’ont pas pu résister au sort. Edward Theuns (Trek – Segafredo) et Jérémy Cabot (Team Total Energies) ont été les derniers rescapés de la fuite jusqu’à ce que le peloton les rejoigne à 18 km de la ligne d’arrivée dans l’ascension de la Côte du Village de Mûr-de-Bretagne.

Au classement par points du meilleur sprinteur, Julian Alaphilippe conserve le maillot vert avec 66 points devant van der Poel avec 50 points et l’Australien Michael Matthews (Team Bike Exchange, 45 points).

Demain se jouera la troisième partie du Tour. Une étape de 182,9 km entre Lorient et Pontivy. Un profil plat qui s’annonce favorable à un sprint massif où les sprinteurs se battront pour la victoire d’étape.