La France

Mali: deux militaires français tués dans un attentat à la bombe


MADRID, 2 janv. (EUROPA PRESS) –

Deux militaires français sont morts et un autre a été blessé ce samedi par l’explosion d’une bombe dans la région de Ménaka, dans le nord du Mali, comme l’a rapporté le président français Emmanuel Macron.

« Le Président de la République a reçu avec grand regret la nouvelle du décès au Mali en fin de matinée de deux soldats du 2e régiment de hussards de Haguenau, le sergent Yvonne Huynh et le caporal Loïc Risser », a rapporté Elíseo c’est une déclaration.

Une bombe a explosé alors que le véhicule dans lequel ils voyageaient au cours d’une mission de renseignement. Un troisième soldat a été blessé lors de cette attaque et sa vie n’est pas en danger.

Le président français « rend hommage à la mémoire de ces soldats morts pour la France dans l’exercice de leurs fonctions et partage la douleur de leurs familles, de leurs proches et de leurs frères d’armes ».

« Le président de la République réaffirme la détermination de la France dans sa lutte contre le terrorisme, salue le courage de nos soldats et les assure de sa confiance et de son soutien face à cette nouvelle épreuve », conclut le communiqué.

Lundi dernier, trois autres soldats français ont été tués dans une attaque très similaire, également avec une voiture piégée et également perpétrée par un véhicule militaire, bien que dans ce cas-ci, c’était dans la région de Hombori.

L’opération Barkhane a été lancée par la France en août 2014 et implique 5100 soldats déployés avec pour mission de combattre le terrorisme et de soutenir les forces armées des pays du Sahel pour stabiliser la situation sécuritaire dans la région.

gestioninclusive@gmail.com