Sport

Les dix athlètes qui ont excellé en 2020, malgré la pandémie

L’année de la pandémie laisse de grandes figures comme Lewis Hamilton, qui continue de dominer dans son sport, et d’autres comme Armand Duplantis, qui est devenu la nouvelle star de l’athlétisme. D’autres, comme la joueuse de tennis Naomi Osaka, ont combiné son rôle d’athlète avec sa défense de l’égalité sociale.

Lewis Hamilton

Le Britannique a réalisé ce qui semblait impossible il y a quelques années: atteindre le septième record du championnat du monde de Formule 1 de Michael Schumacher. Avec son équipe, Mercedes, il continue de dominer la première catégorie du sport automobile et, en plus, surpassant un autre record, celui de 91 victoires, qui était également entre les mains de l’Allemand.

De plus, Hamilton est devenu la voix qui mène la défense de l’égalité sociale dans un sport qui a historiquement peu représenté les Afro-descendants.

Le pilote britannique Lewis Hamilton après avoir remporté le Grand Prix de Turquie de Formule 1 à Istanbul le 15 novembre 2020
Le pilote britannique Lewis Hamilton après avoir remporté le Grand Prix de Turquie de Formule 1 à Istanbul le 15 novembre 2020 PISCINE Clive Mason / AFP

Robert Lewandowski

L’attaquant polonais de 32 ans est le footballeur de l’année 2020. Ayant été dans l’ombre de Lionel Messi et Cristiano Ronaldo au cours de la dernière décennie, Robert Lewandowski a réussi à briller au-dessus des autres cette année.

Il a aidé son équipe, le Bayern Munich, à remporter la Ligue des champions en marquant dans tous les matchs auxquels ils ont joué. Sa polyvalence en attaque se conjugue à une définition précise du but: 15 buts en Ligue des champions et 34 en Bundesliga.

Wendie Renard

Les Français sont l’âme d’un Olympique de Lyon qui continue d’être le grand dominateur de l’Europe. La défenseuse a remporté la cinquième Ligue des champions féminine consécutive avec son équipe, également avec cinq annotations dans le tournoi. L’un d’eux a été celui qui leur a donné la victoire contre le PSG en demi-finale.

Elle compte désormais plus d’une centaine de buts avec le club, a été présente dans neuf des onze finales et en est la capitaine depuis 2013. Cette année, elle a l’épine de ne pas avoir pu remporter le prix du meilleur joueur de l’UEFA, qui est tombé en le prix danois Pernille Harder et The Best qui est allé à la britannique Lucy Bronze.

Tadej pogacar

Bien que cette année Primoz Roglic ait réalisé une performance exceptionnelle, Tadej Pogacar a remporté la plus grande couronne cycliste, le Tour de France. A 21 ans, le coureur slovène a arraché la victoire à son compatriote dans l’avant-dernière étape pour donner l’une des plus grandes surprises de l’histoire non seulement du cyclisme, mais du sport.

Pogacar a remporté le Tour lors de sa première participation et a également donné un spectacle, surmontant la perte de personnes grégaires et aussi la malchance de la course qui l’a laissé coupé dans les premiers jours.

Anna van der Breggen

Les Néerlandais ont culminé une année 2020 de rêve en remportant la double couronne des Championnats du monde de cyclisme. Anna van der Breggen a remporté l’or sur route et contre la montre aux championnats d’Imola, en Italie, pour battre une autre Néerlandaise, Annemiek van Vleuten et une Italienne, Elisa Longo, en tant que meilleure cycliste de l’année.

La Flèche wallonne et le Giro d’Italia féminin sont également sur son palmarès ce 2020.

Anna van der Breggen franchit la ligne d'arrivée pour remporter La Flèche Wallonne
Anna van der Breggen franchit la ligne d’arrivée pour remporter La Flèche Wallonne © Kristof van Accom / AFP

James Lebron

L’un des athlètes de l’année, de la décennie et du siècle, sûrement. LeBron James a mené les Lakers de Los Angeles à leur 17e anneau, égalant le record des Boston Celtics, et il y a maintenant trois franchises qu’il a conduit au succès.

Comme il l’a fait dans The Heat et les Cavaliers, LeBron a guidé le projet de certaines franchises qui n’étaient pas dans le ring. Il s’agit de son quatrième championnat et avec un nombre jamais vu en séries éliminatoires pour un joueur de son âge (35 ans).

Yulimar Rojas

La Vénézuélienne se souviendra de ce 2020 comme de l’année où elle a réalisé le record du triple saut sur la piste en salle. C’est à Madrid, en février, que celui né à Caracas a atteint 15,43 mètres.

Au total, Rojas a remporté les quatre épreuves auxquelles elle a participé et est l’une des athlètes latino-américaines les plus remarquables cette saison, ce qui doit être souligné étant donné que cette région a eu moins d’activité que l’Europe et les États-Unis.

L'athlète vénézuélienne Yulimar Rojas a réussi à exécuter le meilleur triple saut de l'histoire avec une distance de 15,43 mètres lors de sa dernière tentative au Meeting Villa de Madrid pour l'athlétisme en salle, à Madrid, en Espagne, le 21 février 2021.
L’athlète vénézuélienne Yulimar Rojas a réussi à exécuter le meilleur triple saut de l’histoire avec une distance de 15,43 mètres lors de sa dernière tentative au Meeting Villa de Madrid pour l’athlétisme en salle, à Madrid, en Espagne, le 21 février 2021. © JJ Guillén / EFE

Avec la certitude de continuer à un bon niveau, Yulimar cherchera l’or souhaité et le record absolu sur piste ouverte aux JO de Tokyo.

Armand Duplantis

La nouvelle star de l’athlétisme est née aux États-Unis, mais concourt pour la Suède. À 21 ans, Armand Duplantis a battu le record du saut à la perche en salle à deux reprises en 2020 et a également dépassé la légendaire marque Sergey Bubka en vigueur depuis 26 ans. Il s’agissait de sauts de 6,17 et 6,18 sur la piste intérieure et d’un autre de 6,15, ce qui dépasse d’un centimètre ce que Bubka a réalisé.

Duplantis se vante également d’avoir participé à 16 compétitions cette année et d’avoir gagné dans chacune d’entre elles, étant sans aucun doute l’une des figures à considérer pour Tokyo.

Dominique Thiem

L’Autrichien a été confirmé en 2020 en tant que joueur de tennis capable de se mesurer aux «  Big Three  » (Djokovic, Nadal et Federer) et aussi avec le pouvoir de les battre en Grand Chelem. Le disciple du Chilien Nicolás Massú a remporté son premier majeur à l’US Open et a également atteint la finale de l’Open d’Australie et des finales ATP.

Avec une amélioration majeure sur terre battue, Thiem, 27 ans, a explosé main dans la main avec Massú et veut maintenant égaler son maître et gagner aux Jeux Olympiques.

Naomi osaka

Les Japonais ont remporté l’Open des États-Unis sur un circuit dans lequel il n’y a pas eu de dominateur clair. Naomi Osaka a atteint le troisième tour de l’Open d’Australie et n’a pas pu être à Roland Garros en raison d’une blessure.

Malgré cette performance inégale, Osaka est devenue une voix importante en faveur de l’égalité sociale en 2020. Dans la même veine que Lewis Hamilton ou LeBron James, le Japonais défend l’utilisation du sport comme plateforme pour dénoncer les injustices. Un exemple de ceci est qu’à l’US Open, il portait des masques avec les noms des victimes d’abus policiers.

Son message à ceux qui lui reprochent d’avoir abordé ces questions sur le terrain est qu’elle essaiera «d’être sur leurs écrans de télévision le plus longtemps possible».

gestioninclusive@gmail.com