La France

Macron présente un plan de 30 milliards d’euros pour « réindustrialiser » la France

Le président Emmanuel Macron a annoncé le 12 octobre le plan « France 2030 », pour faire de son pays « une grande nation de l’innovation industrielle ». L’investissement d’environ 35 000 millions de dollars vise à conjuguer transition écologique et construction de réacteurs nucléaires. Le programme est prévu pour une période de cinq ans et est présenté six mois avant les élections présidentielles au cours desquelles le président se représentera.

La France ambitionne d’être leader dans les technologies et les industries compatibles avec l’environnement à travers un plan ambitieux de 30 000 millions d’euros, soit environ 35 000 millions de dollars, comme l’a annoncé le président Emmanuel Macron le 12 octobre.

« France 2030 », le plan de réindustrialisation promu par le président, vise notamment à contribuer à la lutte contre le changement climatique et à la résolution d’éventuelles nouvelles crises sanitaires.

« Il faut mener la bataille de l’innovation et de l’industrialisation en même temps » pour « réindustrialiser » le pays, a déclaré Macron lors de la présentation du programme devant 200 hommes d’affaires, ministres, étudiants et chercheurs à l’Elysée.

Le chef de l’Etat a souligné que le programme vise à faire de son pays un leader de l’hydrogène vert en moins de dix ans dans des domaines clés allant de la construction automobile à l’innovation biomédicale.


La feuille de route garantira, dit le président, que le territoire français décarbonise son industrie et crée de l’innovation par des actions concrètes comme la construction d’avions bas carbone, de petits réacteurs nucléaires, de deux méga-usines de production d’hydrogène vert et d’un grand nombre des véhicules électriques

Cependant, le programme conçu pour se dérouler sur une période de cinq ans a été critiqué par l’opposition, qui le considère comme faisant partie d’une campagne électorale, car il est présenté six mois seulement avant les élections présidentielles au cours desquelles Macron se représentera.

Le président s’est défendu contre les accusations et a répondu que la réalisation des objectifs énoncés est essentielle pour assurer le rôle clé de la France dans le monde.

Macron souligne la nécessité d’une « indépendance productive » après la crise du Covid-19

Dans le cadre fondamental de ses objectifs, Macron a souligné la nécessité d’une indépendance vis-à-vis de la France et de l’Europe dans le domaine scientifique pour faire face à d’éventuelles nouvelles crises sanitaires.

Notant la pénurie de masques lorsque la pandémie de Covid-19 a éclaté, le président a déclaré que l’urgence a révélé de réelles vulnérabilités et le besoin crucial pour la France d’avoir de l’innovation et de la production industrielle.

« Nous devons reconstruire le cadre de l’indépendance productive de la France et de l’Europe », a-t-il déclaré.

Le chef de l’État a ajouté que l’innovation sera essentielle dans un contexte de concurrence mondiale pour le leadership et l’accès aux matières premières. « Le gagnant remporte tout », a-t-il déclaré.

En plus des 30 milliards d’euros de nouveaux investissements publics, dont certains seront déjà inscrits au budget 2022, la banque française Bpifrance investira 4 milliards d’euros dans des startups et des entreprises innovantes.

Tout cela s’ajoute à un plan de relance de 100 milliards d’euros annoncé l’année dernière pour aider la France à surmonter la pandémie de coronavirus, dont une grande partie a servi à promouvoir des politiques énergétiques plus vertes.

Avec Reuters et les médias locaux