Lavage constant des mains, port obligatoire ou recommandé d'un masque, pauses décalées: des règles d'hygiène très strictes régissent le protocole sanitaire publié dimanche, qui encadrera la réouverture des écoles en France à partir du 11 mai. Un examen des détails.

Sept jours avant la réouverture des écoles en France. Le dimanche 3 mai, un protocole a été publié détaillant les étapes à suivre pour respecter les règles d'hygiène dans les écoles. Mais certains enseignants d'Île-de-France ont demandé que la réouverture soit reportée.

Jonctions limites

À leur arrivée à l'école, les parents doivent mesurer la température de leurs enfants. En cas de symptômes ou de fièvre (37,8 ° C ou plus), l'élève ne doit pas y assister. Le personnel de l'école procédera de la même manière.

L'arrivée et le départ de l'école peuvent être décalés. Dans les établissements, l'objectif est de "limiter les croisements entre étudiants de classes différentes ou de niveaux différents".

4 m² par élève

Les salles de classe doivent être organisées de manière à respecter une distance d'au moins un mètre entre chaque table ainsi qu'entre le tableau noir et le bureau de l'enseignant – soit environ 4 m² par élève -, sauf pour ceux qui sont assis à côté d'un mur, d'une fenêtre ou d'une bibliothèque. "Par exemple, dans une salle de 50 m², il peut y avoir 16 personnes."

Ce principe doit être applicable à tous les contextes et espaces: entrée et environnement de l'école, recoins, couloirs, terrasse, cafétéria, salles de bain …

Dans le second cas, il est recommandé de privilégier le déplacement des enseignants plus que celui des étudiants et de cette manière une salle par cours doit être attribuée.

Masque obligatoire, moins au préscolaire

Pour le personnel, les autorités sanitaires recommandent d'utiliser le masque pour une utilisation générale en public. Le ministère de l'Éducation mettra à disposition deux masques par jour pour les enseignants en contact direct avec les élèves.

L'utilisation du masque est "obligatoire dans toutes les situations où les règles de distanciation risquent de ne pas être respectées". Son utilisation est «recommandée» dans toute autre situation.

Pour les élèves du préscolaire, son utilisation devrait être "interdite". Il n'est pas recommandé pour les enfants du primaire, mais les enfants peuvent l'utiliser s'ils le souhaitent et s'ils sont capables de le faire sans courir le risque de l'utiliser de manière incorrecte.

Lorsque les masques dans leur ensemble ont facilement accès aux masques, les parents doivent équiper leurs enfants. Pendant ce temps, le ministère de l'Éducation fournira des collègues et des lycées.

Se laver les mains après s'être mouché, toussé ou éternué

Quant aux gestes barrières, ils doivent être appliqués "en permanence, partout et dans le monde". Le lavage des mains avec de l'eau et du savon doit être effectué "au minimum à l'arrivée à l'école, avant d'entrer en classe, en particulier après la récréation, avant et après chaque repas, avant et après être allé aux toilettes, après avoir soufflé, avoir toussé, avoir éternué, l'après-midi avant de se rendre à la maison et en arrivant au domicile ». A défaut, l'utilisation d'une solution hydroalcoolique peut être envisagée.

Les espaces doivent être fréquemment ventilés et cette activité doit durer au moins 10 minutes à chaque fois qu'elle est réalisée. Si les espaces n'ont pas été fréquentés au cours des cinq derniers jours, appliquez simplement le protocole de nettoyage habituel.

Si les lieux ont été fréquentés au cours des cinq derniers jours, même partiellement, par mesure de précaution, un nettoyage et une désinfection réguliers doivent être effectués, selon un protocole de «nettoyage en profondeur».

Jeux de balle et toboggans interdits

Les échanges manuels de balles, jouets, crayons, etc. doivent "être évités ou accompagnés de procédures de désinfection après chaque utilisation".

Les pauses devraient être organisées par groupes de cours, en tenant compte des recommandations liées à la distance et aux gestes de barrière. L'objectif est d'éviter les croisements entre les différents cours et les étudiants, en échelonnant les temps de récréation, en évitant les regroupements d'étudiants de différents niveaux et en réduisant le temps des pauses selon les étudiants.

Les jeux de contact et de balle devraient être interdits, ainsi que «tout ce qui implique un échange d'objets», tout comme les structures de jeu dont les surfaces de contact ne peuvent pas être désinfectées, comme les toboggans. En cas de difficultés d'organisation, les récréations "peuvent être remplacées par des pauses en classe en fin de cours".

Quant aux salles de bain, le nombre de personnes présentes doit être limité afin de respecter la distance physique. Les urinoirs utilisés doivent être distants d'au moins un mètre. Les toilettes doivent permettre aux élèves et au personnel de se laver les mains.

Salles à manger dans le salon si nécessaire

En cas de déjeuner dans la salle à manger ou à la cafétéria, l'organisation des horaires et des accès doit permettre de limiter au maximum les files d'attente et les croisements entre groupes d'élèves dans les couloirs.

S'il n'est pas possible de manger dans les lieux habituels, cette activité peut être réalisée "dans les salles de classe sous la surveillance d'un adulte et avec la nourriture disposée dans des plateaux ou des boîtes à lunch, dans le respect des règles d'hygiène".

Avec AFP