Sport

Le Slovène Primoz Roglic, premier leader du Tour d’Espagne 2021

Le Slovène Primoz Roglic, actuel vainqueur du Tour d’Espagne et récent champion olympique du contre-la-montre, a remporté la première étape de l’édition 2021 de la manche espagnole. En 7 kilomètres, Roglic a passé six secondes de moins que l’Espagnol Alex Aranburu, la surprise du jour. Les cyclistes latino-américains étaient loin de la victoire, même s’ils n’ont pas perdu beaucoup de temps sur la ligne d’arrivée.

Partant du nord de la péninsule ibérique, la Vuelta a España 2021, a priori, aurait dû dégager la chaleur suffocante qui se produit habituellement à la mi-août dans une grande partie du pays. Rien n’est plus éloigné de la réalité. L’Espagne traverse l’une des pires canicules de ces dernières années, qui à Burgos, ville de départ de la compétition à l’occasion du 800e anniversaire de sa cathédrale, a laissé plus de 35 degrés de température lorsque Pelayo Sánchez, le jeune coureur espagnol de Burgos -BH, il a été le premier cycliste à prendre le départ du contre-la-montre de 7 km avec lequel il a débuté la Vuelta.

Ni les températures record, ni le Covid-19, encore très présent dans la société espagnole, n’ont empêché le but, situé au pied de l’imposante cathédrale gothique de la ville, d’être entouré de personnes attendant de voir les meilleurs cyclistes du peloton international.

Le principal protagoniste de la journée était le Slovène Primoz Roglic, récemment sorti champion olympique. Ce contre-la-montre était la première fois qu’il sortait sur son vélo personnalisé avec la couleur dorée de la gloire qu’il a obtenue au Japon. Il a également été le dernier à s’élancer, un privilège réservé au précédent vainqueur de la compétition. Dans son cas, également de l’édition 2019.

Le Slovène Primoz Roglic, du Jumbo-Visma, au départ de la première étape, un contre-la-montre de 7 km, de la 76 édition de la Vuelta a España 2021, ce samedi à la cathédrale de Burgos.  Primoz Roglic a remporté le contre-la-montre et revêt le premier maillot de leader.
Le Slovène Primoz Roglic, du Jumbo-Visma, au départ de la première étape, un contre-la-montre de 7 km, de la 76 édition de la Vuelta a España 2021, ce samedi à la cathédrale de Burgos. Primoz Roglic a remporté le contre-la-montre et revêt le premier maillot de leader. © EFE / Manuel Bruque

Le Slovène a passé 8 minutes et 58 secondes à parcourir les sept kilomètres de l’étape. Invivable pour le reste des favoris. « C’est toujours une bonne chose de gagner. On ne sait jamais ce qui peut arriver mais quand on se donne à fond, on peut gagner. Je suis très content de ce résultat », a-t-il assuré aux médias après avoir remporté l’étape et enfilé le premier maillot rouge de la manche espagnole. .

Aucun des Colombiens parmi les dix premiers classés

Les supporters colombiens désireux de voir une victoire pour leur compatriote Egan Bernal se sont également rendus à Burgos. « C’est notre grand espoir qu’Egan puisse faire son triplé cette année, même si pour être honnête, nous voyons cela difficile, voir Roglic et Richard, qui sont très forts », a déclaré Alonso Devia, un Colombien vivant dans la ville voisine de Bilbao.

« Après tout ce qu’il y a eu en Colombie, ce serait une récompense phénoménale pour le peuple, pour le pays et pour nous tous qui aimons ce sport », a-t-il ajouté. Concernant l’autre grand atout colombien, Miguel Ángel López, de l’équipe Movistar, le fan a montré plus de doutes. « C’était difficile pour Miguel Ángel et je ne le vois pas, cela peut nous surprendre. J’ai été un peu surpris par son niveau sur le Tour, il m’a surpris, mais nous espérons qu’il s’est amélioré. »

Au final, aucun d’eux n’a terminé parmi les dix classés au classement général, même s’ils n’ont pas subi une grosse perte de secondes dans une première étape où il y avait plus à perdre qu’à gagner. Egan Bernal a terminé en 46e position à 27 secondes du vainqueur.

Le Colombien Egan Bernal, d'INEOS Grenadiers, au départ de la première étape, 7 km contre la montre, de la 76e édition de la Vuelta a España 2021, ce samedi à la cathédrale de Burgos.  La Vuelta se déroule du 14 août au 5 septembre, avec départ à Burgos et arrivée à Saint-Jacques-de-Compostelle.
Le Colombien Egan Bernal, d’INEOS Grenadiers, au départ de la première étape, 7 km contre la montre, de la 76e édition de la Vuelta a España 2021, ce samedi à la cathédrale de Burgos. La Vuelta se déroule du 14 août au 5 septembre, avec départ à Burgos et arrivée à Saint-Jacques-de-Compostelle. © EFE / Manuel Bruque

Miguel Ángel López a terminé en position 21 à 21 secondes derrière Roglic après une étape dans laquelle le coureur était satisfait après avoir « tout donné » sur la moto. « Je pense que nous avons bien fait, c’était court, explosif et aussi très technique. Alors, eh bien, il fallait faire attention, car parfois en risquant un peu plus pendant quelques secondes, on peut avoir peur », a déclaré le Colombien à France 24 micros et autres médias.

Aucun des favoris près de Roglic, mais pas de grandes différences

Un contre-la-montre de 7 kilomètres ne laisse généralement pas de grandes différences. Cependant, la montée au sommet du Château, à 1,2 kilomètre au-dessus de la pente moyenne de 7 %, a augmenté les distances entre les favoris.

Le meilleur d’entre eux était l’Espagnol Enric Mas, à 18 secondes, qui après une performance inférieure à sa performance attendue dans le Tour de France arrive au Tour d’Espagne pour confirmer qu’il peut aspirer aux podiums des grands tours du cyclisme.

A deux secondes de lui au classement général, c’est le Britannique Adam Yates, a priori troisième pour Ineos-Grenadiers, qui a terminé devant ses coéquipiers.

L’un d’eux est l’Equatorien Richard Carapaz, récent champion olympique sur route et podium du Tour de France, qui a terminé à 35 à 25 secondes du leader. La grande surprise du jour a été le jeune Espagnol de l’équipe Astana, Alex Aramburu, qui a terminé deuxième à seulement six secondes de Roglic et a confirmé qu’aujourd’hui, il est l’un des meilleurs cyclistes espagnols.

Dimanche, étape plate de 166,7 kilomètres qui débutera dans la ville de Caleruega et se terminera à nouveau dans la ville de Burgos. Ce sera la première arrivée massive de la course espagnole dans laquelle un sprint massif est attendu parmi les meilleurs sprinteurs du peloton.

Avec EFE