La France

Le Pen lance sa campagne présidentielle mettant en garde contre les zones « talibanisées » de France

La dirigeante d’extrême droite française Marine Le Pen a lancé sa pré-campagne électorale ce dimanche avec une attaque contre le président « arrogant » Emmanuel Macron et un avertissement sur l’existence de « drogues » et de zones « talibanisées » dans le pays. Les élections auront lieu en avril 2022.

« Il n’y aura aucun endroit en France où la loi ne sera pas appliquée », a-t-il déclaré lors d’un acte de son parti, l’Union nationale, tenu à Fréjus, en Méditerranée française. « Nous allons éradiquer les gangs et les mafias, islamistes ou non, qui veulent imposer des normes et des modes de vie qui ne sont pas les nôtres », a-t-il prévenu, selon la presse française.

Le Pen, rival de Macron au second tour de l’élection présidentielle de 2017, a porté plainte contre l’actuel président. « Nous savons qui est Emmanuel Macron et ce qu’il représente. Il semble que les Français veuillent choisir entre lui et moi. En réalité, c’est un choix entre mondialisme et nationalisme », a-t-il soutenu.

Macron et Le Pen arrivent en tête des sondages sur les intentions de vote pour le premier tour avec environ 20 % de soutien, tandis que la socialiste Anne Hidalgo est assez loin derrière avec 10 %. Macron n’a pas encore officialisé sa candidature comme l’ont fait Le Pen et Hidalgo, mais vu leur environnement, ils le tiennent pour acquis.